dimanche 22 avril 2018

Thérapie - Sébastian Fitzek

Bien lancée sur le chemin de l'objectif PAL, je poursuis en avril avec un thriller qui trône lui aussi depuis un bon bout de temps dans ma bibliothèque. Pour mémoire, je me suis fixée au début de l'année comme première (et unique) résolution, celle de lire chaque mois au moins un titre de ma PAL. Mon petit calendrier est présenté dans le billet Résolution 2018 - réduction de PAL. J'y ai ajouté quelques lectures communes, et avec ce Thérapie, j'atteins ma 7ème lecture toute droit issue de ma PAL. Et comme je me suis aussi lancée le défit de retourner à la bibliothèque pour moi (et pas seulement pour ma fille...), j'arrive à contenir l'inflation ! Depuis le début de l'année, seuls 7 livres sont venus alourdir mes étagères. Et alors, me direz-vous, ce thriller ?

Thérapie de Sébastian Fitzek.
Éditions l'Archipel, novembre 2008, 277 pages.


Présentation de l'éditeur :

Josy, douze ans, la fille du célèbre psychiatre berlinois Viktor Larenz, est atteinte d'une maladie qu'aucun médecin ne parvient à diagnostiquer. Un jour, après que son père l'a accompagnée chez l'un de ses confrères, elle disparaît.
Quatre ans ont passé. Larenz est toujours sans nouvelles de sa fille quand une inconnue frappe à sa porte. Anna Spiegel, romancière, prétend souffrir d'une forme rare de schizophrénie : les personnages de ses récits prennent vie sous ses yeux.
Or, le dernier roman d'Anna a pour héroïne une fillette souffrant d'un mal étrange, qui s'évanouit sans laisser de traces... Le psychiatre n'a dès lors plus qu'un seul but, obsessionnel : connaître la suite de son histoire.


Ma lecture :

Les polars et autres thrillers, je les achète en Poche, en début de vacances. C'est la lecture que j'englouti en quelques heures, ou quelques jours désormais (ah les enfants !) et qui permet à mon cerveau de comprendre que je suis bien en vacances ! Je ne me souviens plus de quand date l'achat de celui-ci, mais toujours est-il que jusque là, il est resté bien au chaud rangé entre les autres romans du même style. J'étais impatiente de découvrir ce titre, qui est un premier roman, imaginant retrouver l'univers de Avant d'aller dormir, que j'ai un peu oublié, mais que j'avais aussi beaucoup apprécié. On comprend vite dans ce premier roman de Sébastien Fitzek, qu'il sera aussi question de mémoire, de souvenirs et de ce qui se passe dans un cerveau.

Mais contrairement au livre de S.J.Watson, je ne me suis pas sentie emportée par ma lecture. On perçoit très vite que la réalité ne doit pas être ce qu'elle semble de prime abord. On lit plutôt clairement ce que seront les ressorts du livre et comment l'auteur amènera son dénouement. Tout n'est pas totalement limpide, l'auteur apporte quelques zones d'ombre, mais il n'y a pas d'effet de surprise, de revirements ni de coup de théâtre dans les dernières pages. J'ai trouvé ma lecture un peu longue et répétitive, et même la révélation de fin ne m'a pas stupéfaite.

Je n'ai pas pour autant délaissé cette lecture, car malgré tout, on aspire à connaître la fin. Sa désignation comme thriller me paraît un peu abusive : je n'y ai pas trouvé la tension propre à ce genre littéraire. Je ne suis pas une experte en la matière, puisque j'en lis très peu, mais j'aime ce sentiment un peu contradictoire où se mêlent l'impatience à connaître la fin et une certaine appréhension face à celle-ci. Ici, j'ai avancé dans le récit aux côtés de Larenz comme je l'aurais fait aux côtés d'un policier un peu torturé.

Pour tempérer un peu ma critique, qui n'est pas si critique d'ailleurs..., je dirais que c'est un premier roman, ce qui explique peut-être ce manque de vivacité et de tension. Mais Sébastian Fitzek a depuis écrit pas moins de 13 livres (dont 9 sont traduits en français), soit quasi deux par an, et il serait judicieux d'en lire un plus récent pour se faire un véritable avis.

Par ailleurs, beaucoup de blogueurs sont plus enthousiastes que moi. Je vous invite notamment à aller regarder du côté de chez Liliba, Stelphique, Manu ou encore The cannibal lecteur.


 





6 commentaires:

  1. J'avais découvert l'auteur avec ce roman, et je me souviens avoir bien accroché à l'intrigue.

    RépondreSupprimer
  2. J'en ai lu un seul de cet auteur. Il me semble que c'est celui-là et que j'avais adoré !
    Bonne semaine.

    RépondreSupprimer
  3. Bravo pour ta persévérance à réduire ta PAL !! Je suis moi aussi partie pour un par mois ce qui me semble suffisant pour tenir le rythme. ;) Tu ne m'incites pas à ouvrir ce "thriller" bien que l'idée de départ me semble intéressante... on verra.

    RépondreSupprimer
  4. J'ai lu quatre Fitzek dont celui-là. Mon préféré est "Le briseur d'âme". "Thérapie" m'a laissé un souvenir mitigé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je note le titre : et je tenterai de nouveau l'expérience ;-)

      Supprimer
  5. J'aime beaucoup les livres de cet auteur mais je n'ai pas encore lu celui-là.

    RépondreSupprimer