vendredi 29 juin 2018

Le challenge de l'été - Edition 2018


J'ai découvert il y a quelques jours ce Challenge proposé par Saefiel et qui durera tout l'été. Il a commencé le 21 juin et se terminera le 23 septembre. C'est un challenge comme je les aime... puisque tout est permis !

Chacun fait une liste des livres qu’il veut lire cet été sans limite de nombre, les BD sont acceptées. On peut s’ajouter des défis personnels comme lire un titre en VO ou finir les séries en cours. Et surtout, on peut modifier sa liste à loisir durant la période du challenge, l’agrandir, la rétrécir. Je vous l'ai dit : tout est permis !


mardi 26 juin 2018

Persuasion - Jane Austen

Peut-on passer un Mois anglais sans lire un Jane Austen ? Impensable. Alors je me suis lancée dans la lecture de ce titre emprunté chez mes parents et qui commençait à prendre la poussière. C'est le second titre de Jane Austen que je lis, le premier était Lady Susan, qui m'a fait découvrir Jane Austen en 2012 à l'époque de mon premier blog. J'avais été séduite par cette auteure, mais il m'a fallu 6 ans avant de relire Jane Austen. Dommage parce que j'aime vraiment ce type de récit, la langue d'une autre époque, les sujets choisis qui donnent à voir des préoccupations à la fin du XVIIIème siècle, son analyse de la société et sa critique de la condition féminine qui transparaît dans ses textes et font de ses textes une œuvre toujours actuelle.

Persuasion - Jane Austen.
Éditions Archipoche, avril 2017, 236 pages.

samedi 23 juin 2018

Special Branch - Roger Seiter (scénario) et Hamo (dessinateur)

Retour en Angleterre avec cette série qui nous entraîne sur l'estuaire de la Mersey, face à Liverpool, au cours du XIXème siècle. Un paquebot transatlantique, le Great Eastern, attend d'y être démoli. Des légendes ont plané autour de ce navire, réellement lancé en 1858. L'une d'elle est fait état de la découverte lors de sa démolition de deux cadavres d'ouvriers emmurés vivants lors de la construction. Un ouvrier et son apprenti seraient restés prisonniers dans la double-coque pendant les travaux. Cette légende, bien qu'assez improbable est pourtant reprise par tous les ouvrages traitant du Great Eastern. C'est cette légende qui a inspiré le scénario de cette histoire.

Special Branch de Roger Seiter - Hamo.
Éditions Glénat, février 2011, 48 pages.

vendredi 22 juin 2018

Déas, entre pierre et ciel - Marie-Hélène Bahain

Voici encore une preuve, s'il en fallait une, de l'irremplaçable utilité des librairies de proximité. Car c'est chez Lise&moi que j'ai découvert ce petit bijou de poésie. J'avais déjà lu les critiques enthousiastes des libraires sur ce texte. Aussi leur ai-je fait confiance le jour où je cherchais à offrir un livre à une personne dont je ne connaissais pas les goûts. Et par la même occasion, j'en pris un exemplaire pour moi, parce qu'elles annonçaient "un miracle de poésie" et aussi pour rencontrer cette auteure qu'elles avaient conviée à la librairie. L'occasion aussi de découvrir une toute nouvelle maison d'édition qu'est Terres du couchant. Autant le dire tout de suite, la rencontre fut formidable, autant avec le texte qu'avec son auteure et son éditeur. Un très beau moment.

Déas, entre pierre et ciel - Marie-Hélène Bahain.
Éditions Terres du couchant, décembre 2017, 107 pages.

mardi 19 juin 2018

Agatha Raisin enquête - Un remède de cheval - MC Beaton

Cela fait bien longtemps que je lis vos nombreux billets sur cette série made in England. Jamais je n'ai pourtant été tentée de lire l'un de ces récits. Je n'arrivais pas à savoir si ces enquêtes étaient destinées aux adultes, young adults, ados ou ménagère de plus de 50 ans... Le Mois anglais est venu me bousculer un peu et je me suis dit que c'était l'occasion de me faire un avis sur ces récits qui a priori ne m'emballaient pas trop. Je me suis donc rendue à la bibliothèque pour y emprunter le Tome 2 de cette série ( le 1 étant déjà sorti). Me voici donc transportée dans les Cotswolds, une région que je rêve de découvrir un jour !

Agatha Raisin enquête (T2) - M.C.Beaton.
Éditions Albin Michel, juin 2016, 266 pages.

dimanche 17 juin 2018

Les quatre de Baker Street (T1) - Djian - Legrand - Etien

Le Mois anglais m'entraîne de nouveau dans l'East End londonien de la toute fin du XIXème siècle, début du XXème, fréquenté par Sherlock Holmes. Après avoir mené l'enquête avec Enola Holmes, la sœur du célèbre détective, me voici en compagnie des "irréguliers de Baker Street", des enfants des rues que Sherlock Holmes emploie parfois pour faire le guet ou obtenir des renseignements. Ces enfants apparaissent régulièrement dans les romans de Sir Arthur Conan Doyle, et pour la première fois dans Une étude en rouge, paru en 1887. Dans cette série, les enquêtes sont menées par trois de ces enfants, Charlie, Billy et Tom, accompagnés de Watson, le chat qui se joint à l'aventure dans ce 1er tome.

Les quatre de Baker Street de Djian - Legrand - Etien.
Éditions Vents d'Ouest, janvier 2009, 56 pages.

samedi 9 juin 2018

Les enquêtes d'Enola Holmes - Nancy Springer & Serena Blasco

Ma participation au Mois anglais organisé par Lou & Cryssilda me donne l'occasion de m'aventurer en terres inconnues. Il est probable que je ne me serais pas plongée dans cette lecture, même si la couverture avait déjà attiré mon regard. En cherchant à construire ma liste de lectures pour ce mois de juin, je me suis dit que l'occasion était trop belle d'emprunter quelques livres jeunesse. Je découvre donc cette sympathique série tirée des romans de Nancy Springer, adaptés en bande dessinée par Serena Blasco. 5 BD sont sorties à ce jour, quand 6 romans ont été écrits. Pour ce rendez-vous, j'ai lu le premier album, "La double disparition".

Les enquêtes d'Enola Holmes de Nancy Springer & Serena Blasco.
Éditions Jungle !, septembre 2015, 56 pages.


mercredi 6 juin 2018

Testament à l'anglaise - Jonathan Coe

Ca commençait pourtant bien : rendez-vous du Blogoclub ET du Mois anglais, cette lecture venait fort à propos. De plus, effort extraordinaire pour moi, j'ai emprunté mon livre à la bibliothèque ! J'ai pourtant hésité par ce que c'est une édition grand format, avec couverture rigide... je n'aime pas vraiment ce type de format. Après avoir hésité à filer à la librairie l'acheter en poche, je me suis dit que j'allais essayer de tenir un peu ma seconde résolution de l'année : après avoir décidé de faire baisser un peu ma PAL, je me suis dit que j'allais aussi essayer de retourner emprunter des livres à la bibliothèque. Sauf que là, ces 500 pages, représentaient un effort bien plus important qu'un simple emprunt en bibliothèque !

Testament à l'anglaise de Jonathan Coe.
Éditions Gallimard, octobre 1995, 498 pages.

jeudi 31 mai 2018

Comité de lecteurs - L'exil - Bilan


Participer à des clubs de lecteurs est toujours l'occasion de passer un bon moment à parler bouquins, mais aussi, et surtout, de découvrir des textes vers lesquels nous n'irions pas naturellement. Cette fois-ci, le thème retenu pour le Comité de lecteur de la bibliothèque Libre Cour, à Vertou (44), était celui de l'exil. A travers 6 pays d'origine et 6 histoires très différentes, qui puisent dans l'histoire ou dans l'actualité, les bibliothécaires nous ont proposé 6 textes qui portent la marque de l'exil. J'en ai lu 5 et ce fut plutôt un bon cru. Petite synthèse...



mardi 29 mai 2018

Mostarghia - Maya Ombasic

Voici ma dernière lecture pour le Comité des lecteurs sur le thème de l'exil. Et pas n'importe laquelle puisque ce récit a obtenu le prix 2017 de la littérature de l'exil. Cette fois-ci, nous partons de Yougoslavie, au début des années 1990, au début de la guerre. Fuyant la guerre et Mostar, la ville de Bosnie-Herzégovine où elle a grandit, Maya trouve refuge en Suisse avec sa famille où elle passera son adolescence, avant de partir vers le Canada. L'auteur retrace son parcours et celui de son père dans l'exil. Mon avis est encore partagé sur cette lecture. J'ai apprécié le côté historique du roman, le récit de Maya... mais j'ai été profondément agacée par le personnage de son père et par la place excessive qu'il prend dans ce livre.

Mostarghia de Maya Ombrasic.
Éditions Flammarion, 8 mars 2017, 240 pages.

samedi 26 mai 2018

Les derniers jours de Stefan Zweig - Laurent Seksik

Tout le monde connaît Stefan Zweig, écrivain autrichien de la fin du 19ème siècle, début 20ème. Auteur de 26 romans, 8 pièces de théâtre, 26 essais et biographies... dont je ne connais que Le joueur d'échecs et Le bouquiniste Mendel. J'avais vu une superbe représentation au théâtre du Joueur d'échecs il y a... 20 ans !!! Bref, pour cette quatrième lecture choisie pour le Comité de lecteur sur le thème de l'exil, j'ai découvert avec ce récit les derniers jours de la vie de Stefan Zweig. On connaît donc la fin de l'histoire : le suicide à Petrópolis (Brésil) de l'écrivain et de sa femme, Lotte, le 22 février 1942. Ce que l'on ne sait pas, c'est l'enchaînement des évènements et ce qui provoque la chute. Intéressant.

Les derniers jours de Stefan Zweig de Laurent Seksik.
Éditions Flammarion, 13 janvier 2010, 187 pages.