jeudi 13 décembre 2018

L'embellie - Auður Ava Ólafsdóttir

Le prochain rendez-vous du Comité des lecteurs de la bibliothèque que je fréquente de plus en plus fréquemment (et pas seulement pour emprunter des livres pour ma fille) nous propose un thème de saison puisqu'il s'agira de la littérature nordique. Bonne occasion de participer au Décembre nordique proposé par Cryssilda. Dans la liste des 5 titres proposés sur lesquels nous échangerons, figurait Asta que j'ai déjà lu. Les 4ème de couverture des autres titres me laissent un peu perplexe. Je ne suis pas une connaisseuse de la littérature nordique mais j'avoue que pour le moment, ma petite expérience me laisse… un peu froide.
Je me suis donc plongée dans L'embellie, ouvrage de Auður Ava Ólafsdóttir, auteure islandaise de Rosa Candida. Et je me suis laissée surprendre par cette façon si singulière d'entrer dans les pensées intimes de la narratrice que l'on verra se transformer au cours des 3 jours de voyage qui séparent Reykjavik du lieu où elle a fait construire son chalet d'été, à l'est de l'Islande. Une pause au pays du froid et des nuits éternelles.

L'Embellie de Auður Ava Ólafsdóttir.
Éditions Zulma, août 2012, 400 pages.

mercredi 12 décembre 2018

Au-revoir Là-haut - Pierre Lemaître - Christian de Metter

Cela fait longtemps que ce titre apparaît sur les blogs. Le Goncourt 2013 a reçu pléthore d'avis enthousiastes. Mais malgré ces belles critiques et un film en 2017, je n'ai jamais eu le courage de me plonger dans les 576 pages du roman. La faute au sujet : le thème de la guerre ne m'emballe pas vraiment. Je ne cherche pas les bons sentiments en littérature, mais je n'aime pas non plus voir mes émotions trop violemment chamboulées.
Alors un format BD était idéal : une belle occasion de découvrir l'histoire tout en restant suffisamment à distance. Je me suis donc absorbée dans cette lecture, où plutôt dans ces images car Pierre Lemaître a réussi l'exploit de quasiment faire disparaître le texte au profit d'un dessin bouleversant.
Au revoir Là-haut
Pierre Lemaître et Christian de Metter.
Éditions Rue de Sèvres, octobre 2015, 176 pages.

mardi 11 décembre 2018

Des trolls et des hommes - Selma Lagerlöf

Ce ne sera pas ma première lecture pour le Décembre nordique de Chryssilda, mais c'est mon premier billet. En effet, pour respecter le calendrier proposé, je vais vous parler aujourd'hui de ce recueil de contes parus entre 1915 et 1921. Dans ces textes, l'auteure nous conduit dans le cœur des Hommes et nous invite à rencontrer un monde surnaturel peuplé de trolls, de tomtes et de divers esprits. L'auteure du Merveilleux Voyage de Nils Holgersson à travers la Suède (1906-1907) connaîtra un grand succès dans son pays, la Suède, et sera la première femme a recevoir le prix Nobel de littérature en 1909. Elle est également l'auteure de La Saga de Gösta Berling, publiée en 1891et dont il est également fait référence dans ce recueil. "Ce dont Selma Lagerlöf parle ici, c'est de la chance qui peut tourner, du désir de persuasion de ceux qu'on aime, de l'écoute des pressentiments, de l'attention qu'il convient de porter à la nature et aux être qui l'habitent, naturels ou non." C'est ainsi que les traducteurs présentent ce recueil et cela traduit à merveille ce que l'on peut trouver dans ces récits.

Des trolls et des hommes de Selma Lagerlöf.
Éditions Actes sud - Babel, novembre 2005, 143 pages.

samedi 8 décembre 2018

Arcadie - Emmanuelle Bayamack-Tam

J'étais impatiente de retrouver Emmanuelle Bayamack-Tam que j'avais découvert il y a plus de 3 ans déjà (que le temps passe vite…) avec Je viens, un roman que j'avais adoré. J'avais beaucoup aimé la langue, les mots, le style, très contemporain, l'humour, caustique, et la folle énergie qui se dégageait de ces pages et du personnage principal de l'histoire, Charonne.
Avec Arcadie, j'ai retrouvé avec plaisir la plume toute en verve d'Emmanuelle Bayamack-Tam, les personnages féminins forts et un peu en marge, portées par le désir, une famille dysfonctionnelle et des adultes peu soucieux de l'éducation de leurs enfants.
Comme l'était Charonne, Farah est une jeune fille au caractère bien trempé, un gabarit colossal, qui a su se construire seule, à l'abris du regard de ses parents plus soucieux de leur couple que de leur fille.

Arcadie de Emmanuelle Bayamack-Tam.
Éditions P.O.L., août 2018, 448 pages.

mercredi 5 décembre 2018

Ar-Men - Emmanuel Lepage

Cela fait un an maintenant que j'ai offert cet album à mon père : j'ai mis le temps avant de le lui piquer pour le lire moi-même. C'est chose faite ! J'avais choisi cet album pour les dessins, les peintures devrai-je dire, époustouflants. Je l'ai aussi choisi pour la Bretagne, celle de la mer et des univers rudes, des lumières du bout du monde. J'y ai trouvé également des histoires : celle de ce phare mythique au large de l'île de Sein, de sa construction, œuvre démentielle, celle des marins, de la mort et de la misère, des offrandes que leur fait la mer à chaque naufrage, l'histoire de ces résistants de Sein au cours de la Seconde Guerre mondiale, et puis celle aussi d'Ys, des légendes, du Bag Noz et de son capitaine, l'Ankou… Un magnifique album, à mettre sous le sapin si vous ne l'avez pas encore offert.

Ar-Men de Emmanuel Lepage.
Éditions Futuropolis, novembre 2017, 96 pages.


samedi 1 décembre 2018

Sans nom - Wilkie Collins

A l'occasion du rendez-vous blogoclub un peu particulier de ce 1er décembre, puisqu'il n'y avait pas de thème ni d'auteur imposé, j'ai ressorti de mes cartons un billet sur un livre lu il y a quelques années et que j'avais adoré : Sans nom, de Wilkie Collins. Il s'agissait de mon premier coup de cœur de ma vie de blogueuse ! Je m'étais d'ailleurs promis d'en lire d'autres… ce que je n'ai toujours pas fait.

"Accablée par ses efforts d'intelligence, Mrs Wragge ne poursuivait plus que dans ses rêves la confection de sa fameuse omelette. Sa tête penchait d'un côté, son corps de l'autre. Un doux ronflement lui échappait. De temps en temps une de ses mains, soulevée en l'air, agitait une poêle chimérique et retombait, avec un faible choc, sur le livre de cuisine étalé en son giron. Au bruit de la voix conjugale, elle se dressa debout en sursaut et, l'intelligence encore endormie mais les yeux tout grands ouverts, elle fit face au capitaine."

Sans nom de W. Wilkie Collins.
Éditions Phébus, mai 1999, 829 pages.

mercredi 28 novembre 2018

Les beaux étés - T.4 Le repos du guerrier - Zidrou & Jordi Lafebre

Alors voilà le Tome 4 de la série nostalgique de Zidrou & Jordi Lafebre, Les beaux étés. J'ai déjà lu les 3 premiers tomes (et je vous en avais parlé et ) : et j'avais beaucoup aimé. Cette fois-ci, direction les années 1980 et les projets d'investissement de la famille Faldérault. Cette année, on jette les duvet et les tentes ! La famille dans une villa en Dordogne… achetée sur plans… Et c'est là que le rêve vire au cauchemar. Enfin, pas vraiment car la famille Faldérault a de la ressource et sait toujours faire des vacances un souvenir inoubliable, quelles que soient les circonstances. Et nous, on rêve avec eux de retrouver le charme de nos vacances d'enfant.
Comme toujours, c'est une réussite. Je dirais même plus que de précédents albums, plus dense, grâce notamment à ce drame attendu.

Les beaux étés - Tome 4 de Zidrou & Lafebre.
Éditions Dargaud, juin 2018, 56 pages.


samedi 24 novembre 2018

Les messagers du temps - Evelyne Brisou-Pellen

Cela fait longtemps que je n'ai pas écrit de billet de lectures jeunesse. Et pourtant, ce n'est pas faute de découvrir des livres sympathiques. La puce a maintenant 7 ans et demi, et nous commençons à lire des livres qui me plaisent aussi à moi. Cela fait déjà un moment que nous avons quitté l'univers des albums, même si nous prenons plaisir à en découvrir encore. J'ai eu le plaisir de découvrir le Club des cinq, que je n'avais jamais lu étant enfant, puis les livres de Roald Dahl, que je ne connaissais pas non plus.
Récemment, nous avons découvert avec cette série de Evelyne Brisou-Pellen, Les messagers du temps, les aventures de 3 enfants nés au temps des gaulois et qui se retrouvent au fil des récits dans des époques plus lointaines. J'apprécie dans ces livres l'alternance entre petite et grande histoire. On ne s'en lasse pas, ni l'une ni l'autre.

Les messagers du temps de Evelyne Brisou-Pellen.
Éditions Gallimard Jeunesse, février 2009, 160 pages.

mercredi 21 novembre 2018

Le chevalier d'Eon - Tomes 1 & 2 - Agnès Maupré


Le Chevalier d'Eon… ce nom ne m'était pas inconnu, même si je ne me souviens pas des circonstances qui me l'ont fait connaître. Les bibliothécaires de Libre Cour ont signalé cette série de 2 tomes d'un joli cœur. Je me suis donc laissée tentée, d'autant que le dessin et les couleurs m'attiraient.
Cela fait bien longtemps que je n'ai pas lu de BD (je ne suis pas fan, mais c'est aussi une lecture détente, de celles qui pointent leur nez avec les journées qui raccourcissent…), et plus encore que je n'en ai pas chroniqué. Il est temps d'y remédier.
Me voici donc propulsée à la cour flamboyante et colorée de Louis XV. En compagnie de ce Chevalier d'Eon à l'identité sexuelle ambiguë, je découvre le dessous, les dessous aussi, de l'histoire de l'Europe au XVIIIème siècle.

Le chevalier d'Eon - Tomes 1&2 - Agnès Maupré
Éditions Ankama, janvier 2014 & mai 2014, 96 & 128 pages.

vendredi 16 novembre 2018

A son image - Jérôme Ferrari

Que de (belles) surprises en cette rentrée littéraire ! Sans le Comité de lecteurs de la bibliothèque que je fréquente, il est certain que je ne me serais pas tournée vers ce titre. Pas plus que je ne me serais laissée tenter par le dernier roman de Maylis de Kerangal, Un monde à portée de main. Or, pour ces deux titres, je serais passée à côté d'un beau moment de lecture. Si je fais ce lien entre les deux récits, c'est qu'ils me paraissent très proches dans leur formation. En effet, dans les deux histoires, l'essentiel n'est pas dans l'intrigue, mais dans le thème artistique que les auteurs ont choisi de creuser : le trompe-l'œil (et la préhistoire) chez Maylis de Kerangal, la photographie, et plus précisément la photo de guerre, chez Jérôme Ferrari. A chaque fois, j'ai pris plaisir à découvrir ces univers si singuliers et passionnants.

A son image - Jérôme Ferrari.
Éditions Actes Sud, août 2018, 224 pages.

samedi 10 novembre 2018

Khalil - Yasmina Khadra

En voilà enfin un qui faisait partie de ma wish-list. Pour ma 8ème lecture de cette rentrée littéraire, je me suis laissée conduire dans le sombre univers du terrorisme, à la fois si proche et si lointain. De Yasmina Khadra, j'avais lu et beaucoup aimé Les hirondelles de Kaboul. Avec Khalil, je retrouve cette écriture simple et fluide qui sert un propos et une réflexion essentiels. Car même si l'écriture est de qualité, ce n'est pas là l'essentiel. A travers des sujets incontournables de notre époque, Yasmina Khadra nous donne matière à réflexion. Il nous donne des clés pour aller regarder dans ces mondes que nous côtoyons sans jamais les rencontrer ni les connaître vraiment. Un pari audacieux que ce récit du terrorisme contemporain.

Khalil - Yasmina Khadra.
Éditions Julliard, août 2018, 264 pages.