jeudi 25 avril 2019

Rade amère - Ronan Gouézec

Je n'ai pu assister au Comité de lecteurs sur les auteurs japonais faute d'avoir pu terminer suffisamment rapidement Le père Goriot et La septième fonction du langage. Cette fois-ci, hors de question de passer à côté du prochain rendez-vous qui met à l'honneur les auteurs bretons.

Si vous êtes tentés par l'aventure, voici la petite liste concoctée par les bibliothécaires. 6 titres, dont 2 que j'avais déjà lu : 
    - La fille à histoires, Irène Frain
    - Rade amère, Ronan Gouézec
    - Trois éclats toutes les vingt secondes, Françoise Kerymer
    - Fleurs de tempêtes, Philippe Le Guillou

J'ai donc commencé mon voyage en terre bretonne avec un premier roman, celui de Ronan Gouézec dont le titre et la couverture nous conduisent dans l'univers iodé de l'Atlantique.

dimanche 14 avril 2019

2 mois et 12 jours...

C'est le temps qui s'est écoulé depuis mon dernier billet, sur Une histoire des abeilles, de Maja Lunde, un récit que j'avais beaucoup aimé. C'était une lecture proposée par ma bibliothèque pour le club de lecteurs du mois de janvier. Depuis, il y a eu un nouveau club de lecture, sur le thème des auteurs japonais, auquel je n'ai pas participé faute d'avoir pu me plonger dans aucun des titres proposés.

Pour tout vous dire, j'essayais de réduire ma PAL, et de respecter ainsi mon engagement de début d'année, en lisant Le père Goriot, de Honoré de Balzac. Mais peu habituée à la littérature classique, il m'a fallu beaucoup de temps pour me plonger dans l'histoire et me sentir concernée tant par la vie du Père Goriot et de son entourage, que par l'écriture d'un autre temps de Honoré de Balzac. De manière synthétique, j'ai ramé, même si j'ai fini par apprécier ma lecture. J'ai ensuite enchaîné avec La septième fonction du langage, de Laurent Binet, et cela n'a pas arrangé mes affaires (ni mon timing), loin de là. Je me demande encore pourquoi j'ai acheté ce livre… Sans doute parce que les critiques étaient très bonnes. Pour ma part, j'ai mis plus d'un mois à en voir le bout. Et je ne comprends vraiment pas l'engouement des critiques pour ce récit qui navigue entre une histoire surréaliste et un manuel de philosophie.

Heureusement, je me suis ensuite plongée dans la 3ème lecture de mon défi de réduction de PAL 2018 : T'en souviens-tu, mon Anaïs ? de Michel Bussi. J'avais acheté ce titre pour la Blogoclub me semble-t-il, ne sachant trop à quoi m'attendre. Cela fait plusieurs mois qu'il traîne dans ma bibliothèque et je suis ravie de l'en avoir sorti. Vite lu, j'ai vraiment apprécié ce recueil de nouvelles.

J'ai pu ensuite prendre un peu d'avance avec La jeune fille à la perle, de Tracy Chevalier et lire ma dernière acquisition de la rentrée littéraire 2018, Le prince à la petite tasse, de Emilie de Turckheim.



A cela s'ajoutent quelques lectures BD oubliées également depuis plusieurs semaines, les 2 premiers Tomes de Holly Ann - Toussaint & Servain et Montana 1948 - Nicolas Spitz.

Bref, voilà quelques billets en perspective ! A écrire sans tarder si je ne veux pas avoir tout oublié. A très vite pour le billet de T'en souviens-tu, mon Anaïs ? puisque j'avais rendez-vous avec Alexielle pour une lecture commune.

D'ici là, belles lectures à vous !





samedi 2 février 2019

Une histoire des abeilles - Maja Lunde

Cette histoire des abeilles est ma dernière lecture de la liste du Comité des lecteurs de la bibliothèque, dont le thème est la littérature nordique. J'ai mis un peu de temps avant de le lire. D'abord parce qu'il n'était pas disponible, mais aussi parce que je n'étais que moyennement attirée par la présentation en 4ème de couverture. 3 histoires à 3 périodes différentes de l'Histoire, sur des continents différents, mais ayant toute un lien avec les abeilles. Je ne voyais pas trop où tout cela pouvait mener. Et puis sur le principe, Une histoire des abeilles, même si cela pouvait être intéressant, ce n'était pas trop ce que j'avais envie de lire. Enfin, après 5 lectures d'auteurs "nordiques", j'avoue que j'étais plutôt frileuse. 3 histoires parallèles, un bouquin de 400 pages, il y avait intérêt à ce que récit ai un peu de rythme !
Et là, surprise : je me suis passionnée par ces 3 histoires et par cette Histoire des abeilles ! A découvrir sans hésitation.


Une histoire des abeilles de Maja Lunde.
Éditions Les Presses de la Cité, 17 août 2017, 400 pages.

mercredi 30 janvier 2019

Un printemps à Tchernobyl - Emmanuel Lepage

Après ma lecture de Ar-Men, du même auteur, et suivant vos conseils avisés, j'ai emprunté ce Printemps à Tchernobyl. Cette fois-ci, nous accompagnons l'auteur sur les vestiges de la plus grande catastrophe nucléaire de l'Histoire, à Tchernobyl, dans une Ukraine encore soviétique. Le 26 avril 1986, le réacteur n°4 de la centrale Lénine explose, libérant d'importantes quantités d’éléments radioactifs dans l'atmosphère, provoquant une très large contamination de l'environnement, et de nombreux décès et maladies survenus immédiatement ou à long terme du fait des irradiations ou contaminations. 22 ans plus tard, en avril 2008, Emmanuel Lepage s'aventure dans la zone interdite avec un groupe d'artistes militants, pour témoigner de la vie des populations autour de la zone. En sortira un ouvrage intitulé Fleurs de Tchernobyl, réalisé par Gildas Chasseboeuf et Emmanuel Lepage. Ce dernier revient en 2012 sur cette expérience déstabilisante avec ce très bel album.

Un printemps à Tchernobyl de Emmanuel Lepage.
Éditions Futuropolis, octobre 2012, 162 pages.

samedi 26 janvier 2019

Quatre accords toltèques - Petit cahier d'exercices - Patrice Ras

Je n'ai pas l'habitude de partager avec vous ce genre de lectures, mais le challenge Feel Good proposé par Soukee est une bonne opportunité pour sortir des sentiers battus et pour parler un peu de ces petites choses qui nous permettent de nous recentrer sur l'essentiel : la qualité de nos relations avec les autres.
L'occasion aussi de parler de ces nombreux petits cahiers de développement personnel qui offrent de multiples approches pour ralentir le rythme et réfléchir à notre manière d'aborder l'existence. Je les aime bien et vous en reparlerai peut-être une autre fois. Pour aujourd'hui, je vais me concentrer sur les accords toltèques que j'ai découverts à l'occasion d'un atelier en famille, et que j'ai souhaité approfondir grâce à ce petit cahier d'exercices.

Petit cahier d'exercices des quatre accords toltèques - Patrice Ras - Editions Jouvence - avril 2015 - 60 pages




mercredi 23 janvier 2019

Annie Sullivan & Helen Keller - Joseph Lambert

C'est la première fois que mon choix de lecture est orienté par les avis de la communauté de La BD de la semaine. Je ne sais plus quels billets m'ont le plus inspirée, mais quand j'ai vu à la bibliothèque cette couverture que j'avais déjà repérée plusieurs fois, je n'ai pas hésité.
Et quel bonheur ! La douceur qui émane de la couverture est à la hauteur des émotions qui se dégagent de cette lecture. Tout n'est pas que paix et quiétude dans cet album, mais malgré tout l'attachement entre Anne Sullivan et Helen Keller, son élève sourde et aveugle est bien réel. Il est si fort qu'il permettra à l'une comme à l'autre de surmonter les handicaps que la vie à placé sur leurs chemins.
Je ne connaissais rien de ces deux personnages bien réels de la fin du XIXème début du XXème siècle. Je me suis passionnée pour ce récit et ces destins hors du commun.

Annie Sullivan & Helen Keller de Joseph Lambert.
Éditions çà et là / Cambourakis, octobre 2013, 96 pages.


samedi 19 janvier 2019

Ce qui reste en forêt - Colin Niel

J'ai lu ce roman il y a quelque temps déjà mais le billet était resté dans mes brouillons. Généralement, je ne m'aventure pas à écrire un commentaire si longtemps après ma lecture, ne faisant que très moyennement confiance à ma mémoire. C'est d'ailleurs pour cela que je suis venue au blog : pour me souvenir au moins des titres et des auteurs… et éventuellement du récit.
Cette fois-ci pourtant, je ne crains pas la faiblesse de ma mémoire : j'étais tellement plongée dans ma lecture que j'en garde un souvenir vivace. A part peut-être pour le dénouement… mais cela ne vous dérangera pas puisque je ne vous en aurais de toute façon pas parlé.
J'ai découvert Colin Niel grâce au Club des lecteurs de ma librairie préférée, avec Seules les bêtes, mon livre coup de cœur de 2017. Après la venue de l'auteur à ladite librairie, chez Lise&moi si vous voulez tout savoir, j'ai voulu découvrir la série des enquête du capitaine Anato en Guyane, dont il parle si bien.
Grand bien m'en a pris : j'ai adoré le polar et l'évocation de la Guyane et d'une réalité qui nous paraît bien lointaine vue de métropole.

Ce qui reste en forêt - Colin Niel.
Editions Actes Sud - Babel noir, juin 2015, 496 pages.

mercredi 16 janvier 2019

Les esclaves oubliés de Tromelin - Sylvain Savoia

Tromelin n'est pas de ces îles qui attirent les touristes par milliers. Et pour cause, il n'y a rien sur ce petit bout de terre de 1km² perdu dans l'océan indien et rattaché aux Terres australes et antarctiques françaises. Rien que du sable, et l'océan à perte de vue. L'îlot, entouré de fonds marins de plus de 4 000 m de profondeur, est situé à plus de 400 km des côtes habitées les plus proches de l'île de Madagascar. Un petit tas de sable au beau milieu de nulle part, ne dépassant pas les 7m de hauteur et qui se retrouve ainsi régulièrement dévasté par les tempêtes et autres cyclones.
C'est sur ce petit bout de terre qu'échouera L'Utile en août 1761. La frégate de la Compagnie française des Indes orientales partie de Bayonne avec 142 hommes d'équipage avait embarqué 160 malgaches pour les vendre comme esclaves sur l'île Maurice. Lors du naufrage, l'équipage français et une soixante de malgaches parviennent à rejoindre l'Île des Sables.

Les esclaves oubliés de Tromelin - Savoia.
Éditions Dupuis - coll. Aire libre, avril 2015, 120 pages.

dimanche 13 janvier 2019

Le jour où je me suis aimé pour de vrai - Serge Marquis

"Et vous, avez-vous commencé à vivre ?"

Attention, vous ne lirez pas là un roman classique. Car Serge Marquis est un spécialiste québécois en santé communautaire et santé mentale au travail. Il s'est intéressé à de nombreuses problématiques autour de la santé au travail. Il est venu faire une conférence là où je travaille, sur le thème de ses ouvrages "On est foutu, on pense trop ! " et "Pensouillard le hamster". Je n'ai pas pu y assister, mais les collègues m'en ayant dit beaucoup de bien, j'ai fait ma curieuse. Pour cette première lecture, j'ai choisi le sujet de l'Ego. Ou comment l'Ego impose sa dictature sur nos vies, comment il nous fait courir après des illusions plutôt que de profiter de ce que nous avons "ici et maintenant". Le roman soulève des questions et nous donne à réfléchir : il plante une petite graine qui germera, avec le temps.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai - Serge Marquis.
Éditions Points, mai 2018, 279 pages.


mercredi 9 janvier 2019

Quatre soeurs - Malika Ferdjoukh et Cati Baur (ill.)

Pour ce premier rendez-vous de l'année, je vais vous parler d'une très belle série BD, adaptation du roman de Malika Ferdjoukh. Je ne connaissais pas les livres, édités en 2003 par l'Ecole des loisirs. Mais j'ai pris grand plaisir à partager la vie de cette famille pas comme les autres : celle de Charlie et de ses quatre sœurs, Enid, Hortense, Bettina et Geneviève. Ce qui me freine avec les BD, c'est la brièveté de la lecture : 48 pages me laissent souvent sur ma faim. Mais là, quel bonheur ! 4 tomes de 160 pages chacun pour le plus grand plaisir du lecteur. Et quand on a autant de planches à découvrir, on a bien le temps de s'attacher aux personnages. Je pense que le format BD apporte beaucoup à cette histoire : la représentation que fait Cati Baur des sœurs Verdelaine est pleine de douceur. Une histoire toute en émotions, le quotidien d'une famille de filles qui connaissent les grandes peines et les petits bonheurs d'une vie.

Quatre sœurs - Malika Ferdjoukh et Cati Baur.
Éditions rue de Sèvres, 2014-2018, 640 pages.



vendredi 4 janvier 2019

Objectif PAL 2019

Les changements d'année sont l'occasion de faire les bilans, mais aussi de poser quelques bonnes résolutions… L'an passé, j'avais décidé de m'attaquer à ma PAL et d'en faire sortir quelques titres. Où en suis-je un an plus tard ?

74 livres ont rejoint en 2018 ma bibliothèque virtuelle (à savoir la liste de mes livres enregistrée sur Babelio) qui compte désormais 1139 livres, dont 67 emprunts (bibliothèque ou famille) dont la plupart on été rendus. 43 de ces 67 emprunts datent de cette année : ma seconde résolution qui était de fréquenter plus souvent la bibliothèque a donc été atteinte !