jeudi 16 août 2018

Explorateurs de la rentrée littéraire 2018 - Avis de la page 100 (3/4)

Je continue avec les bonnes surprises et Maîtres et esclaves de Paul Greveillac. Direction la Chine de l'après seconde guerre mondiale où les gardes rouges tentent de faire table rase du passé pour construire le nouveau citoyen chinois. Et voici un livre qui commence bigrement bien ! Grâce à l'écriture de l'auteur d'abord, magnifique. J'aime quand les auteurs se donnent la peine de travailler la langue, au-delà de l'histoire, cherchent à mettre de la poésie dans leur texte. Et là, j'ai été emporté dès les premières lignes.
Le récit, ensuite, qui mêle petite et grande histoire, et ça, j'adore. L'auteur nous conduit ici dans un village du Sichuan de l'après guerre quand la Chine veut montrer au monde que le modèle collectiviste prôné par le parti peut devenir la référence : guerre des idées et de territoire (Tibet), la grande Révolution traverse le moindre village, au détriment de la population, sommée de servir son grand dessein.
J'ai hâte de connaître le destin de Kewei et, surtout, d'avoir son regard sur sa vie et son parcours, au crépuscule de celle-ci. A suivre...

mardi 14 août 2018

Challenge 1% Rentrée Littéraire 2018



Pour la 9ème année, Hérisson nous donne rendez-vous pour la rentrée littéraire avec son challenge 1%. Pour ceux qui ne le connaîtrait pas encore, il s’agit pour réussir ce challenge de lire 1% des livres de cette rentrée littéraire, soit 6 livres !
Le Challenge comme l’année dernière, est restreint en date, et sera ouvert de la mi-août 2018 au 31 janvier 2019. Hérisson nous fera un bilan en septembre, puis à mi-parcours (environ). Tous les livres parus entre mi-août et fin octobre sont acceptés, dont bien sûr la littérature jeunesse et les BD. Et Hérisson nous donne rendez-vous sur la page Facebook du challenge.

Pour en savoir plus, connaître les participants et trouver les liens pour enregistrer vos lectures, allez-vous sur le blog Délivrer des Livres.

L'an passé j'avais lu 10 titres, dont 1 livre jeunesse : j'espère trouver mon bonheur cette année également !

Pour mémoire, mes bonnes surprises 2017 :

  https://itzamna-librairie.blogspot.com/2017/11/la-petite-danseuse-de-quatorze-ans.html  

https://itzamna-librairie.blogspot.com/2017/11/la-salle-de-bal-anna-hope.html   https://itzamna-librairie.blogspot.com/2017/11/le-courage-quil-faut-aux-rivieres.html   


Rendez-vous très vite pour les premiers billets (avec de beaux moments).



samedi 11 août 2018

L'écrivain national - Serge Joncour


J'ai pris un peu de retard dans mes lectures, mais aussi dans mes billets. L'écrivain national est la 7ème lecture de mon challenge spécial réduction de PAL. Je me suis lancé ce défit comme une résolution de cette nouvelle année pour lire, enfin, une partie des livres achetés depuis quelques années. L'écrivain national a rejoint ma bibliothèque il y a un bon moment déjà, la 4ème de couverture m'ayant séduite. L'idée de suivre le parcours d'un écrivain en résidence, invité par une petite ville de province, avec une disparition en prime, était plutôt réjouissante. Malheureusement, le contenu du récit ne m'a paru à la hauteur de mes attentes. J'ai été déçue par ma lecture. Et malgré les avis positifs lus à droite à gauche, et le prix des Deux magots 2015, je me suis ennuyée.

L'écrivain national - Serge Joncour.
Éditions J'ai lu, août 2015, 384 pages.

jeudi 9 août 2018

Explorateurs de la rentrée littéraire 2018 - Avis de la page 100 (2/4)

Contente d'avoir retrouvé avec ce second titre de la rentrée littéraire 2018 le plaisir de la lecture. Il faut dire que mes trois précédentes lectures (L'écrivain national, Jardin de printemps et Personne n'est obligé de me croire) ne m'avaient pas enthousiasmée. Les 100 premières pages de Ma dévotion me redonnent espoir. J'apprécie beaucoup l'écriture de Julia Kerninon, toute en douceur et subtilité, très aérienne. Très féminine aussi. La narratrice, Helen, interpelle son ancien amant, Frank, et partage avec lui ses souvenirs intimes de leur histoire commune. Le tutoiement, qui n'est pas habituellement un style que j'affectionne, me plaît beaucoup ici, il berce la lecture. La rythme avec douceur. L'histoire a éveillé ma curiosité, et j'ai hâte de poursuivre ma lecture, avec peut-être une pointe d'inquiétude à l'abord de cette 100ème page : celle de m'ennuyer si le récit n'évolue pas... A suivre.


lundi 6 août 2018

No pasaran, le jeu - Christian Lehmann

Petite incursion dans l'univers des ados avec ce titre à la quatrième de couverture très alléchante. Je n'ai pas l'habitude de lire ce type d'ouvrages, mais celui-ci, destiné à l'un de mes neveux, trônait sur la table chez mes parents. Le titre m'a intriguée, la quatrième de couverture m'a séduite, et la maison d'édition, l'Ecole des Loisirs, m'a convaincue. Je l'ai donc subtilisé le temps d'une semaine, avant l'arrivée de mes neveux pour les vacances. Grand bien m'en a pris, je pense. J'ai adoré ma lecture, et englouti le livre le temps d'une soirée. Mais j'ai aussi pu alerter mes parents sur le contenu du livre et sur l'âge indicatif (13 ans) : il m'a semblé que mon neveu était peut-être encore un peu jeune (12 ans) pour ce genre de récits...

No pasaran, le jeu - Christian Lehmann.
Éditions Ecole des Loisirs, septembre 1996, 230 pages.

samedi 4 août 2018

Explorateurs de la rentrée littéraire 2018 - Avis de la page 100 (1/4)



Sur fond d'analyses littéraires, l'auteur nous conduit dans un texte surprenant. Si le récit alterne entre les voix de Juan-Pablo (serait-ce l'auteur lui-même ?) et de Valentina (Val), la langue employée secoue le lecteur. Je ne suis pas fan de ce type d'écriture, qui traduit brutalement le langage parlé, ici à grand renfort de mots grossiers et vulgaires (je suis curieuse de savoir combien de fois le mot "couillon" est employé dans ce livre...). L'histoire, elle, est pour le moment totalement irréaliste. Je vais m'accrocher car il m'arrive rarement d'abandonner une lecture, et parce que les chapitres de Val m'intéressent... A suivre.


mardi 31 juillet 2018

Les explorateurs de la rentrée littéraire 2018


Trop contente ! J'ai été retenue pour participer à la Communauté des Explorateurs de la rentrée littéraire 2018 de Lecteurs.com. A nous la "lourde charge" de lire, commenter, chroniquer, et dénicher les pépites de la rentrée littéraire, en littérature française et étrangère... et le cru 2018 est, paraît-il, une fois de plus prometteur !

J'ai reçu mon premier colis contenant 3 livres juste avant ma première escapade estivale, à Londres (je vous enverrai quelques cartes postales...). Le dernier et quatrième titre m'attendait à mon retour.

Les cinquante Explorateurs passionnés vont découvrir en avant-première une sélection de cinquante romans à paraître pour la rentrée littéraire de septembre 2018. Chacun va lire et chroniquer quatre titres.

Première étape: "l'avis de la page 100". Chaque Explorateur fait une pause et parle de son ressenti à ce moment de la lecture. Puis viendra le temps des chroniques, qui paraîtront d'abord sur Lecteurs.com, vers la fin du mois d'août, puis, une semaine après, sur le blog ! Pour vous faire patienter jusque là, je partagerai avec vous "l'avis de la page 100".

Et je ne vais pas vous faire languir plus longtemps... voici les quatre titres que j'ai reçu il y a quelques jours :

    - Paul Greveillac - Maîtres et esclaves - Ed. Gallimard, à paraître le 23 août 2018)
    - Julia Kerninon - Ma dévotion (Ed. du Rouergue, à paraître le 22 août 2018)
    - Ivy Pochoda - Route 62 (Ed. Liana Levi, à paraître le 6 septembre 2018)
    - Juan Pablo Villalobos - Personne n'est obligé de me croire (Ed. Buchet Chastel, à paraître le 6 septembre 2018)



Ces lectures contribueront à la réalisation de mon Challenge de l'été 2018. D'ici là, je vous dis à très bientôt pour le premier "avis de la page 100" !



vendredi 29 juin 2018

Le challenge de l'été - Edition 2018


J'ai découvert il y a quelques jours ce Challenge proposé par Saefiel et qui durera tout l'été. Il a commencé le 21 juin et se terminera le 23 septembre. C'est un challenge comme je les aime... puisque tout est permis !

Chacun fait une liste des livres qu’il veut lire cet été sans limite de nombre, les BD sont acceptées. On peut s’ajouter des défis personnels comme lire un titre en VO ou finir les séries en cours. Et surtout, on peut modifier sa liste à loisir durant la période du challenge, l’agrandir, la rétrécir. Je vous l'ai dit : tout est permis !


mardi 26 juin 2018

Persuasion - Jane Austen

Peut-on passer un Mois anglais sans lire un Jane Austen ? Impensable. Alors je me suis lancée dans la lecture de ce titre emprunté chez mes parents et qui commençait à prendre la poussière. C'est le second titre de Jane Austen que je lis, le premier était Lady Susan, qui m'a fait découvrir Jane Austen en 2012 à l'époque de mon premier blog. J'avais été séduite par cette auteure, mais il m'a fallu 6 ans avant de relire Jane Austen. Dommage parce que j'aime vraiment ce type de récit, la langue d'une autre époque, les sujets choisis qui donnent à voir des préoccupations à la fin du XVIIIème siècle, son analyse de la société et sa critique de la condition féminine qui transparaît dans ses textes et font de ses textes une œuvre toujours actuelle.

Persuasion - Jane Austen.
Éditions Archipoche, avril 2017, 236 pages.

samedi 23 juin 2018

Special Branch - Roger Seiter (scénario) et Hamo (dessinateur)

Retour en Angleterre avec cette série qui nous entraîne sur l'estuaire de la Mersey, face à Liverpool, au cours du XIXème siècle. Un paquebot transatlantique, le Great Eastern, attend d'y être démoli. Des légendes ont plané autour de ce navire, réellement lancé en 1858. L'une d'elle est fait état de la découverte lors de sa démolition de deux cadavres d'ouvriers emmurés vivants lors de la construction. Un ouvrier et son apprenti seraient restés prisonniers dans la double-coque pendant les travaux. Cette légende, bien qu'assez improbable est pourtant reprise par tous les ouvrages traitant du Great Eastern. C'est cette légende qui a inspiré le scénario de cette histoire.

Special Branch de Roger Seiter - Hamo.
Éditions Glénat, février 2011, 48 pages.

vendredi 22 juin 2018

Déas, entre pierre et ciel - Marie-Hélène Bahain

Voici encore une preuve, s'il en fallait une, de l'irremplaçable utilité des librairies de proximité. Car c'est chez Lise&moi que j'ai découvert ce petit bijou de poésie. J'avais déjà lu les critiques enthousiastes des libraires sur ce texte. Aussi leur ai-je fait confiance le jour où je cherchais à offrir un livre à une personne dont je ne connaissais pas les goûts. Et par la même occasion, j'en pris un exemplaire pour moi, parce qu'elles annonçaient "un miracle de poésie" et aussi pour rencontrer cette auteure qu'elles avaient conviée à la librairie. L'occasion aussi de découvrir une toute nouvelle maison d'édition qu'est Terres du couchant. Autant le dire tout de suite, la rencontre fut formidable, autant avec le texte qu'avec son auteure et son éditeur. Un très beau moment.

Déas, entre pierre et ciel - Marie-Hélène Bahain.
Éditions Terres du couchant, décembre 2017, 107 pages.