vendredi 15 août 2014

Travail soigné - Pierre Lemaitre


Auteur : Pierre Lemaitre
 Titre : Travail soigné

Broché :  416 pages
Editeur : Le livre de Poche - Thriller
  Edition : 9 juin 2010

Sordide et déroutant.



    

Présentation de l'éditeur :

Dès le premier meurtre, épouvantable et déroutant, Camille Verhoeven comprend que cette affaire ne ressemblera à aucune autre. Et il a raison. D’autres crimes se révèlent, horribles, gratuits… La presse, le juge, le préfet se déchaînent bientôt contre la « méthode Verhoeven ». Policier atypique, le commandant Verhoeven ne craint pas les affaires hors normes mais celle-ci va le placer totalement seul face à un assassin qui semble avoir tout prévu. Jusque dans le moindre détail. Jusqu’à la vie même de Camille qui n’échappera pas au spectacle terrible que le tueur a pris tant de soin à organiser, dans les règles de l’art… Prix Cognac, 2006.

Ma lecture :

C'est le hasard, ou presque, qui m'a conduite vers ce livre. En fait, je cherchais un policier ou un thriller pour mes lectures estivales, propices à ce genre littéraire. J'avais lu il y a tout juste 3 ans, Robe de marié, du même auteur, ouvrage que j'avais dévoré et beaucoup apprécié.

Je me suis donc tournée, sans le savoir, vers le premier roman de l'auteur, et le premier de la série Verhoeven. D'après les souvenirs que m'avait laissés Robe de marié, j'avoue avoir attendu beaucoup de ce thriller. Un peu trop sans doute... sans doute aussi parce qu'il s'agissait là d'un premier livre, avec parfois quelques longueurs, lourdeurs dans le style et les thématiques.

Ce premier livre est celui où l'auteur présente et installe l'ensemble des personnages qui le suivront dans les prochains titres. Aussi prend-il le temps de bien préciser le contexte. Un peu trop sans doute... Le commandant Verhoeven, par exemple, est un homme de petite taille, 1m45. Soit. Cela a très certainement une incidence non négligeable sur la psychologie de notre héro, mais il ne m'est pas paru nécessaire de s’appesantir à ce point sur cette caractéristique physique. Pierre Lemaitre nous énumère les situations inconfortables vécues Verhoeven, les regards interrogateurs et parfois méprisants de ces interlocuteurs, les aménagements nécessaires à l'exercice de sa mission... Cela m'a paru très lourd parfois, me mettant mal à l'aise.

"Camille, comme tout un chacun, jaugeait les hommes selon sa mesure propre. Pour lui, celui-ci n'était pas trop grand, 1,70m peut-être. Ce qui le frappa d'emblée, ce fut son regard. Cet homme était d'abord un regard. Il pouvait avoir une cinquantaine d'années, le genre qui prend soin de sa personne, qui respecte une hygiène de vie, et court vingt-cinq kilomètres le dimanche matin hiver comme été." (Travail soigné, Pierre Lemaître, Le livre de Poche, page 75)

La description des collègues de Verhoeven est parfois un peu longue également. A cela s'ajoutent les descriptions particulièrement odieuses des crimes commis. On comprend mieux à l'issue du roman ce qui pouvait justifier de sentiment de plaisir à décrire des scènes aussi violentes et malsaines. Néanmoins, avant d'en arriver là, je n'ai pas été loin de subir une overdose, au point de mélanger les crimes entre eux !

"Irène avait procédé à un nettoyage par le vide, avait fait poser un papier peint sobre mais gai et le petit lieu, dont une porte donnait sur leur chambre à coucher, prenait maintenant l'allure d'une maison de poupée. Tout à fait à ma dimension, se dit Camille. Depuis un mois, Irène avait acheté du mobilier de bébé." (Travail soigné, Pierre Lemaître, Le livre de Poche, page 75)

Et pourtant, une fois la scène bien posée, disons au premier tiers du livre, les longueurs disparaissent, ou deviennent secondaires, au profit de l'intrigue et du suspens finement alimenté par l'auteur. Les dernières pages sont englouties en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire. Le rythme est soutenu et la chute transcende littéralement ce récit ! Il ne pouvait en être autrement. Ce dénouement m'a également donné envie de découvrir de nouvelles enquêtes du Commandant Camille Verhoeven, pour apprendre à le connaître un peu mieux, tel qu'il est réellement et non seulement tel qu'il est perçu. Un premier roman qui me conduira très certainement vers Alex, Sacrifices et Rosy & John, les autres romans de Pierre Lemaître mettant en scène le Commandant Verhoeven.

D'autres avis chez Argali et Philippe.


**********
Un nouveau premier roman à inscrire au challenge de Daniel, ainsi qu'un thriller à mettre dans ma nouvelle liste chez Liliba (en espérant qu'elle soit plus riche que pour l'édition passée...).

   


4 commentaires:

  1. Merci pour cette participation, que je viens de relayer! J'aime bien le titre de ce roman, que j'avais déjà repéré en son temps. Bon dimanche!

    RépondreSupprimer
  2. Je crois qu'on se rejoint. Ma soeur m'a passé "Robe de marié". Je ne sais pas quand je le lirai.
    Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
  3. C'est mon préféré de l'auteur ;) Et la version Livre de Poche a été retravaillée par l'auteur avant la republication ;)

    RépondreSupprimer
  4. je l'ai trouvé pas mal du tout, même si j'ai préféré Alex et Robe de marié :)

    RépondreSupprimer