vendredi 8 novembre 2019

La mer à l'envers - Marie Darrieussecq

 


Rose part en croisière avec ses enfants. Elle rencontre Younès qui faisait naufrage. Rose est héroïque, mais seulement par moments.

*****

Nouveau titre sur le thème de l'exil et des migrants, sujet très présent dans l'actualité littéraire ces dernières années. Dans ce roman, Marie Darrieussecq  nous fait suivre le parcours de Rose, une bobo parisienne qui cherche à donner un sens à sa vie et à savoir si elle souhaite ou non faire durer son couple. Pour souffler, elle part fêter Noël avec ses enfants lors d'une croisière que lui offre sa mère. Direction la méditerranée et les trésors historiques dont regorgent ses côtes.

En pleine nuit, des bruits l'alertent. Rose quitte sa cabine chaleureuse et sa curiosité l'amène au pont inférieur où elle découvre le débarquement d'une centaine de migrants qui menaçaient de se noyer en pleine mer. Les migrants sont accueillis avec toute la bienveillance de l'équipage. Mais ceux-ci veillent également à les isoler du reste des passagers, dont la plupart ne se rendront même pas compte de leur présence. Trop occupés à profiter des joies oisives du bateau, des tables de jeux, des buffets  volonté, des bars et salles de danse, ils ne se préoccuperont pas de ces passagers "clandestins", sauf pour regretter le temps perdu pour une visite à terre. Cette confrontation de deux mondes est très révélatrice d'une époque.

Rose, elle, est sensible à la misère qui débarque sur cet immeuble flottant. Elle est particulièrement attentive à ce jeune garçon dont le regard la touche. Younès. Elle lui donnera le portable de son fils et un sac de vêtements. Mais passé ce premier geste d'humanité, elle se cache, fuit, et fera tout ce qu'elle pourra pour l'oublier. Sa priorité est sa famille, son déménagement dans le sud ouest, son évolution professionnelle… Jusqu'au jour où elle répondra par erreur à l'appel de Younès, en partance pour l'Angleterre.

L'angle choisi par Marie Darrieussecq m'a fait pensé au livre d'Emilie de Turckheim, Le prince à la petite tasse (dont je n'ai pas encore écrit le billet…). Dans ce texte, l'auteure partage avec ses lecteurs son expérience d'accueil d'un jeune migrant au sein de la famille. Cette période était pour toute la famille un choix mûrement réfléchi. Chez Rose, le personnage de Marie Darrieussecq, ce n'est pas le cas, ni pour elle ni pour sa famille, dont elle se tient d'ailleurs assez distante. Ce sont les faits et les errances de cette jeune femme qui conduisent à la rencontre. Ces incertitudes m'ont un peu lassée. De même que cette première partie où, après la rencontre avec Younès, Rose repart dans son quotidien et ses soucis personnels. Ses questionnements sont très longs et le lecteur a hâte que la rencontre, inévitable, se produise enfin.

Rose m'a parue très superficielle, malgré cette rencontre impromptue durant sa croisière. Il lui faudra du temps pour oser la rencontre véritable, qui lui permettra de se recentrer sur ce qui est essentiel pour elle et pour sa famille, sur l'humain et l'émotion. Cette évolution est intéressante. Mais j'ai regretté qu'il n'y ai pas plus d'émotion et de volonté dans les rapports entre Younès et Rose. On ne perçoit pas la précarité ni la violence du parcours de Younès… à moins que ce soit Rose qui reste à distance. Elle se cherche et ne parvient pas à convaincre ; elle m'a semblée trop lointaine, pas assez consistante. Ce qui est bien dommage car une telle rencontre aurait pu la bouleverser. Je m'attendais à quelque chose de plus fort.

Le sujet des migrants et de l'exil est souvent abordé ces derniers temps et il me semble que cet ouvrage de Marie Darrieussecq n'apporte rien. Mieux vaut le témoignage d'Emilie de Turckheim me semble-t-il, même si ce n'est pas non plus un récit incontournable. D'autres idées de lecture à la fin de l'article Mur Méditerranée de Louis-Philippe Dalembert.

La mer à l'envers - Marie Darrieussecq
Editions P.O.L. - août 2019 - 247 pages


C'était ma première lecture du Club de lecteurs de la librairie.


http://delivrer-des-livres.fr/challenge-1-rentree-litteraire-2019/
2ème lecture RL2019

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire