dimanche 21 janvier 2018

A quoi on joue ? (5) - Takenoko

Takenoko


Jeu de Antoine Bauza,
illustré par Joël Picksel, Nicolas Fructus, Yuio,
édité par Bombyx, Matagot (2011)

2-4 joueurs
A partir de 8 ans
Durée : 45 mn
40 €

Il y a bien longtemps, l'Empereur de Chine offrit à l'Empereur du Japon un Grand Panda, symbole de paix. Votre délicate mission est de prendre soin de l'animal en lui aménageant une bambouseraie. Vous allez cultiver des parcelles de terrain, les irriguer et y faire pousser du bambou. Mais attention à l'animal sacré et à son goût immodéré pour les tiges croquantes...

*****

Après avoir passé la période des fêtes à jouer aux Aventuriers du rail, dont vous parlerai bientôt, nous avons repris cette semaine le chemin de la ludothèque. Ce qu'il y a de bien dans les ludothèques, c'est que les bénévoles finissent par vous connaître et sont toujours disponibles pour vous conseiller et vous orienter vers des jeux que vous devriez apprécier.

Pour débuter 2018, nous sommes revenues avec trois jeux, dont ce Takenoko qui a remporté, lors de sa sortie, de nombreux prix.

Le but est ici de remplir les objectifs qui nous sont assignés en début de partie et que nous récupérons au cours du jeu. Les objectifs sont de 3 ordres : soit faire des figures avec les parcelles de terrain piochées, soit faire pousser le bambou selon les consignes, soit faire manger au panda des sections de bambou des couleurs imposées par la carte objectif.




Pour atteindre ses objectifs, chaque joueur doit s'adapter à la météo, qui lui permet d'ajuster ses actions, et réaliser 2 à 3 actions par tour. Ces actions seront à choisir parmi les suivantes : ajouter un parcelle, prévoir l'irrigation, faire pousser du bambou (grâce au jardinier), manger le bambou (grâce au panda) ou prendre une nouvelle carte objectif.

Les règles pour pouvoir faire pousser le bambous, le manger, irriguer... sont nombreuses. Cela prend un peu de temps pour toutes les assimiler. Pour notre première partie, nous avions oublié que nous ne pouvions pas faire d'aménagement sur une parcelle si le bambou avait commencé à y pousser, ou que nous n'avions pas le droit de faire deux aménagements sur une même parcelle (comme installer un bassin et un enclos). Pour nos deux premières parties, nous n'avions pas noté que le bambou poussait sur la parcelle où arrivait le jardinier (dès lors qu'elle était irriguée) mais également sur les parcelles irriguées adjacentes dès lors qu'elles étaient de la même couleur... La règle du jeu est précieuse pour les premières parties et il ne faut pas hésiter à y revenir pour s'assurer de n'avoir oublié aucune consigne. Mais à la 4ème partie je pense que tout était intégré.

J'ai découvert ce jeu avec ma puce, bientôt 7 ans, et nous y avons pris beaucoup de plaisir. Il faut plusieurs parties pour que les enfants (et leurs parents) en assimilent bien les règles et après ce n'est que du bonheur ! Nous nous vraiment amusées. Il faut rester concentré, car il y a beaucoup de paramètres à prendre en compte. Il faut être discipliné également pour ne rien omettre et procéder à toutes les actions dans le bon ordre. Il faut bien avoir en tête toutes les consignes du jeu, mais une fois le principe acquis, nous passons un excellent moment. Le jeu peut être un peu long, mais on ne s'ennuie pas car le jeu change rapidement de main. Les actions s'enchaînent suffisamment vite pour que les joueurs qui n'ont pas la main ne s'impatientent pas.


Photo Anotherdungeon


Le graphisme et les illustrations sont plaisantes ; le matériel de jeu est de bonne qualité. Cela contribue au plaisir du jeu. Comme dans Les aventuriers du rail, une part de chance demeure, grâce aux cartes objectifs qui sont tirées ou au dé météo. Ce côté aléatoire reste cependant suffisamment discret pour que chacun se sente obligé de faire fonctionner ses petites méninges. Il permet néanmoins à chacun d'avoir une chance de gagner, pour peu qu'il s'en donne les moyens. Le seul bémol que j'ai pu identifié pour le moment sur ce jeu, c'est la faible interaction entre les joueurs. Chacun s'organise pour réaliser ses objectifs, sans toujours considérer le jeu de l'autre. Peut-être avec le temps perçoit-on mieux quels sont les objectifs de l'adversaire et peut-on essayer de le freiner dans leur réalisation : nous n'en sommes pas encore là.



En conclusion, un jeu très agréable visuellement, assez simple à jouer dès lors que toutes les consignes sont intégrées, qui propose un univers très "immersif", qui demande de réfléchir un peu mais que le hasard peu rééquilibrer : une belle proposition pour notre début d'année ! En plus, je viens de voir qu'une extension existe avec une charmante demoiselle Panda : je demanderai à la ludothèque s'ils l'ont également, sûre que la puce adorerait !


https://itzamna-librairie.blogspot.fr/2017/11/a-quoi-on-joue.html
RDV dimanche prochain !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire