mercredi 29 novembre 2017

La Tour - Xavier Armange (Auteur) - Chiara Arsego (Illustratice)

Je n'ai pas pris le temps de faire un retour de nos visites aux Rencontres des Illustrateurs qui se déroulaient du 7 au 15 octobre 2017 à la médiathèque de Vertou (44). Comme chaque année, les bibliothécaires nous proposaient, en partenariat avec la librairie Lise&Moi, des rencontres et dédicaces sur les 2 week-end, en présence de 16 illustrateurs (8 chaque week-end), des ateliers pour les enfants (pris d'assaut dès les premiers jours d'inscription), des rencontres dans les écoles, des lectures de contes, une magnifique exposition... Bref, l'occasion de passer un bon moment, de découvrir des artistes talentueux, comme ici Chiara Arsego, illustratrice de ce magnifique album La Tour, écrit par Xavier Armange.

La Tour de Xavier Armange (Auteur) et Chiara Arsego (Illustratice).
Éditions d'Orbestier, Rêves bleus, octobre 2015. 40 pages.


Présentation de l'éditeur :

Qu'y a-t-il au-dessus du plafond ? Le ciel, d'accord, mais plus haut, encore plus haut, derrière, qu'est-ce qu'il y a ? Depuis la nuit des temps, les hommes se posent cette question, qui peut bien se cacher derrière : le dieu des vents, un diable boiteux, la reine de la nuit, le maître du temps ? Alors ils ont décidé de bâtir une tour, une tour immense pour grimper haut, toujours plus haut, au-dessus des oiseaux, au-dessus des nuages, pour voir, pour savoir… Mais qu'ont-ils vu ?

Ma lecture :
 
J'ai acheté cet album pour les illustrations de Chiara Arsego. J'ai été conquise par le récit et, découverte au moment de la rédaction de ce billet, par l'éditeur, D'Orbestier, petite maison d'édition indépendante de la région nantaise (Saint Sébastien sur Loire - 44). Je découvre donc qu'il existe une maison d'édition à deux pas de chez moi. Et cela me ravit. Pas pour moi personnellement, mais pour la diversité que cela permet. On parle finalement peu des maisons d'édition dans nos billets, mais sachez que les Editions d'Orbestier publient de beaux albums cartonnés jeunesse sous le nom Rêves bleus, des romans policiers et thrillers, et des guides et beaux livres régionalistes. La maison d'édition souhaite contribuer au rayonnement de la vitalité culturelle de notre région mais aussi conforter sa place nationale dans l’édition indépendante francophone. Un beau défi pour cette maison d'édition dont le siège social est situé au cœur d'un quartier politique de la ville.

Pour en revenir à l'album dont je voulais vous parler, La Tour, je vais commencer par ces illustrations qui m'ont d'abord attirée.



Les dessins de Chiara Arsego, jeune illustratrice d'origine italienne qui vit à Paris depuis maintenant trois ans, sont d'une grande douceur, avec des couleurs comme poudrées, tendres. La gamme chromatique me fait un peu penser à l'album de Aoyama Kunihiko, Qu'est-ce que vous faites, Monsieur l'Architecte ?, dont le thème avait une certaine proximité. Il y a peu de couleurs, celles-ci sont plutôt sourdes, le dessin est travaillé, détaillé, invitant le lecteur à se perdre dans les illustrations, à prendre son temps pour en apprécier chaque élément.

La Tour, c'est un peu la tour de Babel, même si elle n'est pas jamais citée. Il n'est pourtant pas question de Dieu ici mais de l'arrogance des hommes à en vouloir toujours plus, à chercher à construire plus solide, plus grand, plus haut... pour aller voir ce qu'il y a de l'autre côté du ciel. Partant des premières huttes des sociétés préhistoriques, les constructions évoluent avec les connaissances techniques et architecturales, le bâti change selon les géographies humaines et les époques. Ce livre est une fabuleuse histoire de l'architecture de part le monde et les époques. On y croise la muraille de Chine et les pyramides égyptiennes. On découvre les châteaux moyenâgeux et les buildings américains ou qataris, pour finir par nous projeter dans les constructions du futur, toujours plus complexes et denses.




Mais après des siècles de constructions effrénées, que découvre-t-on derrière le ciel qui nous sert de plafond ? Pas grand chose finalement... et le récit se clos par une très belle morale, invitant le lecteur à se concentrer sur le présent et sur l'essentiel, à profiter de ceux qu'il aime plutôt que de courir vers des destins, et des destinations, improbables. Xavier Armange, auteur nantais prolifique que je découvre avec cet album, nous offre plusieurs niveaux de lecture, qui parlent à la fois aux enfants et à leurs parents. Avec les enfants, on peut évoquer l'histoire de l'humanité, celle de l'architecture et faire le lien avec la Tour de Babel qu'ils reconnaîtront ou découvriront à l'occasion. Pour les parents, cet album est une véritable parabole sur la prétention de l'Homme à vouloir tout conquérir et à posséder le monde, en oubliant les valeurs essentielles qui fondent l'humanité.



Voici un magnifique album à mettre pourquoi pas au pied du sapin. Le récit est tout à fait approprié à la période et les illustrations enchanteront petits et grands. Pour moi, ce fût également l'occasion d'aborder la question de la religion pas un petit bout de la lorgnette, car après avoir bien cherché, je n'ai toujours pas trouvé de support qui me convienne tout à fait pour parler de ce sujet sans entrer dans l'éducation religieuse.

Un très bel album et de belles rencontres. Un coup de cœur.


 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire