vendredi 12 février 2016

La semaine de la langue française et de la francophonie


Dans un mois commence la semaine de la francophonie et avec elle l'occasion de consacrer nos lectures aux auteurs de langue française de par le monde.
De mon côté, j'ai commencé à me constituer une petite pile de livres à lire pour répondre présente à ce challenge de la francophonie.
Les premiers auteurs seront Kim Thuy (Vietnam), Alain Mabanckou (Congo-Brazzaville) puis Evains Wêche (Haïti)...
Si vous manquiez d'inspiration, je peux vous suggérer une petite liste d'auteurs, que vous pourrez compléter à loisir !


Congo :
Alain Mabanckou, Gaston Kelman, Henri Lopes...

Côte d'Ivoire :
Ahmadou Kourouma,

Egypte :
Andrée Chédid, Albert Cossery, Edmond Jabès...

Guinée :
Tierno Monénembo, Williams Sassine...

Haïti :
Evains Wêche, Lyonel Trouillot, Dany Laferrière...

Maroc :
Tahar Ben Jelloun, Driss Chraïbi, Abdella Taïa...

Roumanie :
Mircea Eliade, Eugène Ionesco, Linda Maria Baros...

Sénégal :
Fatou Diomé, Sokhna Benga, Lamine Diakhaté...

Tunisie :
Yamen Manai, Azza Filali, Ali Bécheur, Tahar Bekri...

Vietnam :
Linda Lê, Kim Thuy, Thanh-Van Tran-Nhut et Kim Tran-Nhut...


J'attends vos billets pour compléter la liste. Bonnes lectures d'ici là !


Pour mémoire : il s'agit de lire et faire connaître des auteurs de langue française originaires, en particulier, d'un des 54 pays membres de l'OIF (vous trouverez la liste sur le site de l'OIF). Pour rendre l'exercice intéressant, il conviendra de ne pas lire plus de 2 auteurs d'un même pays. Pas de consignes pour le choix de vos lectures : romans, BD, essais, littérature jeunesse... Tout est bon pour découvrir la diversité. Vous devrez faire paraître vos billets au cours de la semaine de la Francophonie, 12 au 20 mars 2016, ou pendant tout le mois de mars si vous le préférez.



4 commentaires:

  1. Tu acceptes des pays hors OIF finalement ? Parce que l'Algérie n'y est pas mentionnée, par exemple. J'ai déjà établi ma liste, je verrai en mars ce qui me fait envie sur le moment.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet... comment parler de francophonie sans prendre en compte l'Algérie, 3ème pays en nombre de locuteurs francophones. Je vais ajuster la consigne...

      Supprimer
  2. J'ai de quoi faire, et même si c'est du Québec, déjà un peu connu, tu acceptes ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien entendu, l'idée étant de découvrir la francophonie et de nouveaux auteurs, de diversifier nos lectures. Bonnes lectures !

      Supprimer