mercredi 30 décembre 2015

Les vieux fourneaux (Tomes 1 & 2) - Lupano - Cauuet

Ce n'est qu'à la sortie du troisième Tome de cette saga "gérontologique" que "Les vieux fourneaux" sont apparus dans mon champ de vision. D'abord pour l'avoir vu sur quelques-uns de vos billets, ensuite pointé par la librairie Lise&moi.
Les fêtes de Noël approchant, j'ai trouvé l'idée assez séduisante pour la glisser à l'oreille du Père Noël... qui a déposé les deux premiers Tomes dans les chaussons de mon papa.
Je n'ai pas pu résisté et ai été la première à découvrir ces deux albums. La lecture des aventures de trois septuagénaires anarchistes, avec comme fond sonore du Graeme Allwright (autre belle idée du Père Noël), avait quelque chose de savoureux.

Les vieux fourneaux - Tomes 1&2 de Lupano & Cauuet.
Éditions Dargaud, avril et octobre 2014. 56 pages (x2).


Présentation de l'éditeur :

Pierrot, Mimile et Antoine, trois septuagénaires, amis d'enfance, ont bien compris que vieillir est le seul moyen connu de ne pas mourir. Quitte à traîner encore un peu ici-bas, ils sont bien déterminés à le faire avec style : un œil tourné vers un passé qui fout le camp, l'autre qui scrute un avenir de plus en plus incertain, un pied dans la tombe et la main sur le cœur. Une comédie sociale aux parfums de lutte des classes et de choc des générations, qui commence sur les chapeaux de roues par un road-movie vers la Toscane, au cours duquel Antoine va tenter de montrer qu'il n'y a pas d'âge pour commettre un crime passionnel.


Ma lecture :

Ce que je n'aime pas dans la bande-dessinée, c'est le sentiment trop fréquent d'avoir terminé ma lecture avant même de l'avoir réellement commencée. De lire le mot FIN, bien avant de m'être réellement plongée dans l'histoire. Rien que pour cela, ces deux albums sont une vraie réussite : le texte est dense, l'histoire et les personnages sont riches, les rebondissements nombreux, et le fond de l'histoire délicieux.

Nous voici donc en compagnie de trois vieux copains d'enfance, Antoine, Mimile et Pierrot, qui se retrouvent à l'occasion de l'enterrement de Lucette, la femme d'Antoine. On découvre alors les caractères bien trempés, celui de Pierrot particulièrement, de personnages qui ne comptent abandonner trop vite la partie. Ils ne sont plus tout jeunes, certes, mais ils ont encore des rêves et des sentiments.

Et puis, il y a Sophie, jeune trentenaire, petit-fille d'Antoine, et sur le point d'accoucher. Ayant quitté la grande ville, elle s'est installée à la campagne où elle a repris le théâtre mobile de sa grand-mère. Elle non plus ne manque pas de caractère, et elle ne s'y prend pas à deux fois pour dire ce qu'elle pense à cette génération qui lui laisse un monde dans cet état.


Le ton est enjoué, vif et détonnant. Pleins d'humour, ces albums sont également riches d'un point de vue sociologique. On ne s'ennuie pas un moment, on en redemande !

Dans le second album, on retrouve nos trois retraités toujours aussi percutants. On découvre aussi L'Île de la Tordue, un état anarchiste au cœur de la capitale, portant haut la devise "Ni yeux, ni Maître", et où jeunes et vieux activistes s'évertuent à faire bouger, un petit peu, le monde dans lequel ils vivent. Une Île financée par une vieille bourgeoise qui soutenait la cause dans sa jeunesse, nonagénaire qui n'a rien perdu de son humour.

On retrouve dans ces personnages à la fois l'irritabilité, voire la hargne, le désespoir, la tristesse, l'espoir et les rêves, les regrets et la nostalgie, le bonheur, la tendresse. Le dessin de Cauuet rend à merveille cette richesse, tant de l'histoire que des personnages. Je pense que le Tome 3 ne vas pas tarder à rejoindre les deux autres... après être passé entre mes mains ;-)

      

Si vous aviez encore besoin d'une raison pour découvrir ces albums, je vous invite à lire les avis de Jérôme (Tome 1, Tome 2), Noukette (Tome 1, Tome 2), Mo' et bien d'autres.





4 commentaires:

  1. Ah nous l'avons acheté pour la bibliothèque. Je tacherai de sauter (dignement) dessus alors :)
    Joyeuses Fetes !

    RépondreSupprimer
  2. Le dernier est excellent aussi, tu verras ;)

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour
    je ne les ai pas encore lus, malgré tout le bien que j'entends à leur propos... je les lirai tous ensemble

    RépondreSupprimer
  4. Le dernier est même meilleur que le second, me semble-t-il...

    RépondreSupprimer