vendredi 29 août 2014

Les filles de l'ouragan - Joyce Maynard

Auteur : Joyce Maynard
 Titre : Les filles de l'ouragan

Broché :  354 pages
Editeur : 10/18
  Edition : mai 2013

Le magnifique récit de deux familles
qu'un terrible secret ont rapprochées.





Présentation de l'éditeur :

New Hampshire, 1950. Nées le même jour, dans le même bourg, dans des familles que tout oppose, Ruth, beauté exaltée, a l'âme d'une artiste ; l'androgyne Dana, l'esprit terrien. Si dissemblables, et pourtant. Chacune lutte pour exister dans un monde auquel elle ne se sent pas appartenir, et leurs destins sans cesse se frôlent. Jusqu'au jour où un secret inouï bouleverse leur vie.


Ma lecture :

La lecture de ce livre m'a été soufflée par Sylire et Lisa pour leur nouvelle cession du Blogoclub consacrée à cette auteure américaine dont je n'avais jamais entendu parler Ce rendez-vous a été une magnifique découverte qui m'a conduit à inscrire le nouveau roman de Joyce Maynard, sorti pour cette rentrée littéraire, en tête de liste de mes livres à lire.

Il s'agit là d'un roman à deux voix, où alternent Ruth et Dana, sœurs d'anniversaire, nées dans une petite ville du New Hampshire, au sein de deux familles que tout oppose. Le lien entre ces deux petites filles et leurs familles sera maintenu coûte que coûte par Connie, la mère de Ruth, et ce malgré le flagrant désintérêt des autres membres des deux familles. Les nombreux déménagements de la famille de Dana Dickerson n'y changeront rien, Connie trouvera toujours le moyen d'organiser la traditionnelle visite annuelle.

Au cours de ce roman, on suit la vie des deux fillettes, leur adolescence, leur découverte du monde et de l'amour sur fond de libération sexuelle et d'évolution des mœurs, mais aussi sous le poids des traditions familiales et religieuses. Les jeunes filles traversent l'Histoire, de l'assassinat de Kennedy au festival de Woodstock en passant par les premiers pas d'Armstrong sur la lune ou la guerre du Vietnam. C'est l'Histoire des Etats-Unis qui défile ainsi sous nos yeux, accompagnant l'entrée de Dana et Ruth dans l'âge adulte.

Malgré les différences, beaucoup de choses les rapprochent, leur difficulté à trouver leur place au sein de leur environnement familial, une vie amoureuse compliquée, des relations à leur mère qui ne seront jamais pacifiées, et par dessus tout, l'amour de la terre, celle que cultive Edwin Plank, le père de Ruth, celle qui leur donne des repères et une certaine stabilité. L'étude des caractères de ce roman est particulièrement riche : Ruth, Dana, les mères Connie et Valérie, Edwin et Georges les pères, Ray le frère de Danna... Joyce Maynard a un vrai talent pour décrire ses personnages.

A proximité de Concord, New Hampshire - Etats Unis d'Amérique

J'ai compris assez vite où l'auteure voulait nous conduire, et quel était finalement la nature de ce secret. Mais cela n'a jamais altéré le plaisir que j'ai eu à lire ce roman. Malgré quelques phrases qui m'ont paru un peu alambiquées, le rythme du récit est entraînant. L'alternance entre les voix est dynamique. Le suspens reste malgré tout présent car au-delà du secret lui-même, le lecteur est avide de connaître les circonstances et de sa naissance et de la révélation. Et puis j'ai suivi avec beaucoup de passion la vie de ces deux femmes à travers cette seconde moitié du XXème siècle. Le texte est bien écrit et ce croisement perpétuel avec l'Histoire, l'évolution de la société américaine, avec des thèmes forts tels que l'homosexualité, l'adoption, la maladie ou la mort... en font un récit particulièrement riche.

"C'était la jeune femme que j'avais été quand je l'aimais [que je regrettais]. Elle avait disparu. Je regrettais la façon dont je regardais alors le monde, la richesse de ce qui s'était offert à moi, la faim que j'avais ressentie, le désir qui me brûlait. J'avais un jour vécu dans un pays sauvage et magnifique, dont je ne retrouvais plus le chemin. J'avais parlé une langue que je ne connaissais plus. quelque part sur la planète, se jouait une musique que mes oreilles ne pouvaient pas entendre." (Les filles de l'ouragan, Joyce Maynard, Ed. 10-18, page 305)

Une saga familiale passionnante, vive et dense qui m'a tenue éveillée jusque très tard le soir. Joyce Maynard revient dans le cadre de cette rentrée littéraire 2014 avec L'homme de la montagne, un roman qu'il me tarde de découvrir !

**********

Une lecture réalisée dans le cadre du Blogoclub. Il s'agit également d'une plume au féminin.


http://itzamna-librairie.blogspot.fr/p/challenge-du-blogoclub-principe-lire.html   http://itzamna-librairie.blogspot.fr/p/defi-la-plume-au-feminin-principe.html

4 commentaires:

  1. Je ne suis pas aussi enthousiaste que toi, cela m'a énervé ce secret qui n'en est pas un puisqu'on le devine rapidement...

    RépondreSupprimer
  2. J'avais beaucoup aimé également...

    RépondreSupprimer
  3. J'ai bien aimé le roman sans partager tout à fait ton admiration. Le secret (que tout le monde devine) m'est apparu comme une maladresse car on ne peut croire que les personnages aient agi ainsi. Mais c'est vrai que cette balade à travers les Etat-Unis dans cette seconde moitié du XX siècle est intéressante.

    RépondreSupprimer
  4. J'ai moi aussi beaucoup aimé ce beau roman, mon préféré de l'auteure pour l'instant.

    RépondreSupprimer