mercredi 2 avril 2014

Amorostasia - Cyril Bonin

Auteur : Cyril Bonin
 Titre : Amorostasia

Broché :  128 pages
Editeur : Futuropolis
Collection : Albums
  Edition : 22 août 2013

Original et très actuel.






Présentation de l'éditeur :
 
Tomber amoureux nuit gravement à la santé ! Les relations amoureuses sont souvent compliquées... et aujourd'hui plus qu'hier, car une nouvelle épidémie est apparue : l'amorostasie. Vieux couples comme jeunes tourtereaux sont immédiatement plongés dans un état catatonique. Mais qu'est-ce au fond que l'amour ? Olga Politof est une jeune journaliste en quête de vérité, mais s'il est un domaine qui échappe aux certitudes, c'est bien celui-là... Gare aux coups de foudre !

Ma lecture :
 
Encore une fois j'ai décidé de suivre les avis de la blogosphère et mon instinct après avoir été attiré une nouvelle fois par la couverture de l'album.
 
Le sentiment amoureux est ici décortiqué de façon très scientifique une fois l'épidémie d'amorostasie identifiée. Tout un chacun peu y succomber, de la jeune femme romantique lisant une lettre aux amants arrêtés à un feu rouge, la maladie vous prend à n'importe quel moment. Les symptômes sont particulièrement spectaculaires : les amoureux sont pétrifiés ! De quoi inquiéter les tourtereaux passionnés mais également les couples officiels qui ne se voient pas transformés en statues.
L'approche est très originale, Olga mène l'enquête. La jeune femme fait partie de ceux qui restent bien vivants en présence de leur cher et tendre et cette situation l'interroge profondément. Au delà du sujet même de son enquête, l'épidémie qui se répand en France, c'est avant tout à la recherche de l'Amour que va partir Olga.

Le pays se trouve dans une réelle situation d'urgence où le nombre de cas d'amorostasie rend la vie économique et politique du pays très difficile à conduire : journalistes, politiques, chercheurs, entrepreneurs, artisans, étudiants, ouvriers... Personne n'est à l'abri et les cas se multiplient. Cette situation de crise est l'occasion pour l'auteur, Cyril Bonin, de glisser quelques références sociétales et historiques dans son récit. Ainsi, Olga qui se voit renvoyée chez elle en raison de son physique avantageux qui inquiète ses collègues masculins :
"Tiens donc... Et pourquoi ne le font-ils pas eux ? ... Après tout ce sont eux qui ont peur, pas moi. [...] Il faudra quand même qu'on m'explique un jour pourquoi ce sont toujours les femmes qui sont pointées du doigt et qui doivent vivre cachées pour éviter aux hommes de succomber à leurs faiblesses."
Amorostasia - Cyril Bonin - Ed. Futuropolis, page 49.

Un peu plus loin, la psychose enfle et des mesures de précaution sont prises : les jeunes femmes séduisantes, faisant porter un risque de pétrification à la gente masculine, se feront reconnaître par le port d'un insigne sur le bras gauche, marque de reconnaissance qui fait référence à une époque tragique de notre Histoire. Cet insigne, un cœur que l'on imagine volontiers jaune, malgré un dessin en noir et blanc, dévoile à chacun le risque encouru à côtoyer ces jeunes personnes et les désigne naturellement comme bouc-émissaire à la haine populaire.

Extrait du blog officiel de Cyril Bonin

 
Concernant le dessin, peu fan a priori du noir et blanc, j'ai vraiment été séduite par le coup de crayon de Cyril Bonin. Très subtile et léger, il parvient à transmettre sentiments et émotions sans qu'il soit besoin de recourir aux mots. Les jeux de regards sont particulièrement expressifs, les postures des personnages transmettent plus que des successions de phrases. Enfin, le temps que se donne l'auteur pour poser son récit, 128 pages, permet d'approfondir autant la question de l'épidémie que la psychologie des personnages. Et ça, j'apprécie vraiment. Un regret quand même, le caractère un peu trop introverti ou passif de l'héroïne, Olga, qui se dégage de sa posture toujours pleine d'humilité, le visage toujours penché, tête et regard baissés, moue boudeuse... A la longue, cet apparent manque de caractère et de dynamisme, mièvrerie ?, m'a un peu agacé.

Amorostasia - Cyril Bonin - Ed. Futuribles, page 67

 Le récit, qui aborde le thème de l'amour sous un angle très original, est porté par un dessin tout en finesse. Une belle découverte qui me donne envie de lire Cyril Bonin dans d'autres univers, avant de le retrouver pour un Tome 2 d'amorostasia... et de me plonger dans l'un de ses nombreux projets qui semblent tous aussi passionnants (à lire sur son blog et sur son site) !

Enfin, d'autres avis chez Noukette et Yaneck.


**********

Chez Mango


 

4 commentaires:

  1. Offert à une de mes filles pour Noël (grâce aux billets des blogueurs ;) ) , qui a aimé. Elle me l'a prêtée mais je ne l'ai toujours pas lue (elle n'arrête pas de se faire doubler par d'autres, c'est que la concurrence est rude !).

    RépondreSupprimer
  2. Oui, je trouve que Cyril Bonin livre un album des plus plaisants. Romantique et en même temps incroyablement riche en réflexions sur notre temps.
    J'aime tout particulièrement le mélange.

    RépondreSupprimer
  3. J'avais vraiment aimé : http://aumilieudeslivres.wordpress.com/2013/12/11/amorostasia-cyril-bonin/

    RépondreSupprimer