mercredi 25 avril 2018

Les contes de la ruelle - Nie Jun

Cet album m'a tapé dans l'œil sur la table des nouvelles acquisitions de la bibliothèque. J'aime ces dessins pleins de douceur et de poésie, ces couleurs fraîches et printanières. Je suis sensible à ce talent tout asiatique de la représentation d'une nature envoûtante, comme on peut la retrouver chez Taniguchi. On y retrouve la sensibilité des estampes asiatiques, que l'on peut voir sur les éventails ou les paravents. Quant aux quatre histoires qui composent cet album, elles sont, elles aussi, remplies de poésie et de douceur.
Un très bel album pour célébrer le printemps qui pointe enfin son nez.

Les contes de la ruelle de Nie Jun.
Éditions Gallimard BD, mars 2016, 128 pages.


Présentation de l'éditeur :

Dans un vieux quartier de Pékin, Yu'er et son pépé vivent leur quotidien à la manière d'un conte de fées.


Ma lecture :



Comment ne pas être séduit par ce dessin où l'aquarelle donne une merveilleuse impression de paix ? Je plonge dans ce tableau sans parvenir à en détacher le regard. Mes yeux passent d'une tâche de couleur à l'autre, s'imprégnant de la douceur et de la poésie qui se dégagent. Je ne me lasse pas de détailler ces dessins qui dégagent une extrême sensibilité et une sensation de lenteur, apaisante. C'est qu'il faut du temps pour lire cet album, pour bien en voir toutes les subtilités et se laisser transporter.


Les récits sont aussi tendres que les couleurs choisies par l'auteur.

La petite Yu'er (enfant poisson) est handicapée et ses rêves sont parfois brisés par des gens qui se chargent de lui rappeler son handicap. Mais Yu'er a la chance d'être entourée par des personnes aimantes et attentionnées, au premier rang desquelles se trouve son grand-père, Doubao. Celui-ci s'attache à illuminer la vie de sa petite-fille, en distillant un peu de magie et beaucoup de poésie à chaque coin du quartier.

Ce duo est attendrissant et tellement lumineux. Car, quels que soient les moments de leur vie, ils n'en retiennent que des instants suspendus, plein de douceur.






"Dans cette vieille ruelle, tous les bambins, qu'ils soient jeunes ou vieux, ont leur propre rêve."



Découvrez les avis de Jérôme, Noukette, et d'Estellecalim.








7 commentaires:

  1. C'est une lecture que j'ai aussi beaucoup aimée, tant pour ses mots que pour ses dessins!

    RépondreSupprimer
  2. Il a l'air de toute beauté cet album, tant sur le fond que sur la forme. Je me rappelle les chroniques des copains (d'ailleurs, tu as partagé les liens à la fin de ton article) et tu ne fais que renforcer l'envie que j'ai de lire cet ouvrage

    RépondreSupprimer
  3. J'en garde un superbe souvenir !

    RépondreSupprimer
  4. Très jolis dessins, mais moyennement emballée par le scénario...

    RépondreSupprimer
  5. Effectivement, les illustrations ont l'air d'une grande douceur ! Je note.

    RépondreSupprimer
  6. je l'avais déjà repéré, les dessins me font très envie!

    RépondreSupprimer
  7. Les dessins ont l'air mignons comme tout! Et l'idée de l'enfant poisson aussi!

    RépondreSupprimer