samedi 14 janvier 2017

13 à table ! 2016 - Les restos du cœur


12 auteurs pour 12 nouvelles et une bonne action. Ce livre traîne dans ma PAL depuis un an déjà et le Challenge Un mot, des titres repris par Aziquilit me donne l'occasion de l'en sortir. Le titre cette fois-ci devait contenir le mot "table". Et me voici donc plongée dans ce recueil de nouvelles ayant pour thème unique les relations entre frères et sœurs. Une très belle occasion de découvrir des auteurs que je n'ai jamais eu l'occasion de lire, en dehors de Bernard Werber, dont la lecture des Thanatonautes il y a une vingtaine d'années m'avait marquée (ça ne me paraissait pas si lointain...). En conclusion : une rencontre avec des styles différents et l'envie de relire ces auteurs.

13 à table ! 2016 - Les restos du cœur.
Éditions Pocket, novembre 2015. 283 pages.



Présentation de l'éditeur :

Les plus grands auteurs de la littérature contemporaine ont pris cette année encore leur plus belle plume pour vous concocter un délicieux recueil de nouvelles autour d'un thème : frère et sœur.

Ceux qui s'aiment, ceux qui se détestent...
Souvenirs d'enfance, vie commune, haine larvée ou avouée, à chacun sa recette.

Douze fratries à découvrir sans modération. 


Ma lecture :

Françoise Bourdin / Michel Bussi / Maxime Chattam / François d'Epenoux / Karine Giebel / Stéphane de Groodt / Douglas Kennedy / Alexandra Lapierre / Agnès Ledig / Nadine Monfils / Romain Puertolas / Bernard Werber.

12 auteurs d'horizons divers pour des histoires de familles très différentes. On débute avec Françoise Bourdin et le récit, Cent balles, d'une relation entre deux frères et le fils de l'un, neveu du second. Une histoire classique d'une relation entre frères, où l'un réussit et se sent responsable de l'autre, une histoire ordinaire où les relations fraternelles sont plus importantes que les difficultés du quotidien et les différences entre eux.

https://www.restosducoeur.org/


La nouvelle de Michel Bussi ensuite m'a beaucoup plu : l'histoire de deux sœurs que la vie s'est chargée de mettre en concurrence. L'aînée, à qui tout réussi, et la benjamine qui reste toujours dans l'ombre de sa sœur. Jusqu'au dénouement, inattendu et glaçant.

Avec Maxime Chattam, direction naturellement l'univers du polar et du frisson. Stéphane de Groodt nous fait le plaisir d'une écriture pleine de jeux de mots et d'humour : une nouvelle très courte et souriante. Pour François d'Epenoux, c'est la tentative d'une mère de réunir ses enfants fâchés après le décès de leur père : la rencontre ne se passera pas comme prévu mais un instant de bonheur, fugace, sera quand même au rendez-vous.

Karine Giebel nous entraîne dans une relation familiale et fraternelle terriblement d'actualité, dans un monde où des femmes meurent pour avoir commis le crime de vouloir vivre libre. Bouleversant car tellement proche de nous.

Avec Douglas Kennedy, on comprend que la famille n'est pas forcément ce cocon rassurant où l'on peut placer aveuglément sa confiance ; Alexandra Lapierre nous conduit dans des secrets de famille qui ressurgissent bien tardivement ; Agnès Ledig nous interroge sur ces relations fraternelles qui peuvent aussi exister entre deux personnes qui ne sont pas unies par les liens du sang, nous rappelle que la fraternité est le socle des relations humaines et figure aux frontons de nos mairies et de nos écoles ; Nadine Monfils nous entraîne, elle, dans le récit troublant, malsain, d'une relation entre deux sœurs.

Romain Puértolas, que je ne connaissais pas (je viens de voir qu'il est l'auteur du très médiatique et Extraordinaire Voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea), nous offre une magnifique nouvelle, pleine d'humanité et de fantaisie, d'amour et de douleur à la fois. C'est très certainement le récit qui m'a le plus touchée.

Et ce recueil s'achève avec l'incontournable Bernard Werber qui nous propose une lecture très personnelle des liens de la gémellité. Troublant.

J'ai beaucoup aimé les découvertes qui m'ont été offertes dans ce recueil. J'ai rencontré ici des auteurs qu'il me tarde de retrouver dans leurs romans, tels que Romain Puértolas, Michel Bussi, François d'Epenoux ou Karine Giebel, Nadine Monfils...

Des nouvelles de qualité pour une belle cause : je n'ai pas hésité ce matin à acheter l'édition 2017 de 13 à table !, avec cette fois-ci 13 auteurs : Françoise Bourdin / Maxime Chattam / François d'Epenoux / Caryl Férey / Karine Giebel / Alexandra Lapierre / Agnès Ledig / Marc Levy / Agnès Martin-Lugand / Bernard Minier / Romain Puértolas / Yann Queffelec / Franck Thilliez.

De quoi se régaler !



https://aziquilit.wordpress.com/
Table






1 commentaire:

  1. J'ai commencé le 2017. Je lis une nouvelle de temps en temps.
    L'an dernier, un texte m'a marqué : celui de Chattam.
    Bon dimanche.

    RépondreSupprimer