mercredi 6 janvier 2016

Un petit nuage, Pologne 1942 - Patrick Tillard - Barroux

Cela fait bien longtemps que ce petit album traîne dans la pile des livres qu'il me reste à vous présenter. Ce titre est l'une de mes découvertes faites au festival Atlantide 2015 qui se tenait à Nantes du 10 au 13 mars.
Je ne sais plus ce qui m'a attiré dans ce petit livre de la collection Un jour ailleurs, de l'éditeur Kilowatt. Peut-être la couverture, comme souvent. Sans doute aussi cette référence à la Pologne de 1942.
La collection Un jour ailleurs, c'est une histoire à lire, destinée aux jeunes adolescents, qui tient en 42 pages, et des pages Repères qui explique un moment marquant de l'Histoire du XXème siècle. Ici, un moment particulièrement douloureux de la Seconde Guerre Mondiale, en Pologne.

Un petit nuage, Pologne 1942 de Patrick Tillard & Barroux.
Éditions Kilowatt, Avril 2010. 48 pages.
 
Présentation de l'éditeur :

Pologne 1942, Yoël et son père sont pris dans une rafle. Pourtant, à travers des mots et des regards, leur amour réciproque sera plus fort que la fin tragique qui les attend.

Ma lecture :
 
Âmes sensibles... ne vous abstenez pas. Mais soyez prévenues. Ces 42 pages sont d'une rare émotion, d'une violence et d'une poésie bouleversantes. Ce texte est destiné aux enfants, pré adolescents, mais ne manquera pas toucher les adultes que vous êtes. Le texte, comme le dessin, va à l'essentiel. Le moment d'Histoire dont nous parlent les auteurs est très bref, un quart d'heure, 20 minutes... mais il contient en lui l'infini de l'humanité, de l'amour indescriptible d'un père et de son fils l'un pour l'autre, à la violence la plus inimaginable de leurs bourreaux.

Yoël a 11 ans. Lui et son père sont juifs, comme ceux qui les accompagnent dans cette dernière excursion. Bousculés par les soldats allemands, ils gravissent la colline derrière leur village, tandis que leur maison finit de brûler. En haut, c'est la mort qui les attend. Le temps pour arriver en haut est tout ce qui leur reste pour exprimer l'impossible, l'absolu. Faire taire cette terreur pour ne pas perdre un instant et dire ce qui doit encore l'être. Se tenir la main et se montrer fort, pour ne pas perdre son humanité.

"Yoël, écoute-moi, écoute bien. Regarde ce nuage... C'est là que nous nous retrouverons, tu entends ? Nous fêterons ton anniversaire là-bas, au milieu du ciel. N'aie pas peur, n'aie pas peur, je ne te quitterai pas. Jamais." (Un petit nuage, Patrick Tillard et Barroux, éd. Kilowatt, avril 2010)

Le dessin est tout juste esquissé. La couleur sait se faire violente comme elle sait se montrer tendre, enfantine. Le dessin ne se perd pas dans les détails, pas plus que le texte. Tout est dit en peu de pages. Avec une intensité et une émotion douloureuse.

Une belle idée de lecture pour les enfants, à partager avec leurs parents.

Un petit nuage, Pologne 1942 - Tillard & Barroux


2 commentaires: