vendredi 31 octobre 2014

300 mots - Richard Montanari

Auteur : Richard Montanari
 Titre : 300 mots

Broché : 400 pages
Éditeur : Le Cherche Midi
Collection : Thrillers
  Édition : 14 août 2014

Un thriller plein de surprises.




Présentation de l'éditeur :

"Vous voici dans les mains du maître du genre !" James Ellroy

"Beaucoup d'auteurs de thrillers ont du mal à nous surprendre à la fin. Ici, Richard Montanari nous réserve en quelques pages trois retournements successifs que personne ne verra venir !" Booklist 

300 mots. C'est ce que le rédacteur en chef de Nick Stella, journaliste criblé de dettes et en mal de reconnaissance, lui concède pour évoquer une étrange affaire. Une prostituée et son client ont été retrouvés morts. Fait divers apparemment banal, sauf que le client en question est un prêtre. Et qu'il n'est que la première victime d'un tueur particulièrement pervers. Dans l'ombre, celui-ci observe cinq proies, prêt à faire basculer leur existence bien tranquille. L'une d'entre elles, il le sait, est responsable de la mort, vingt ans plus tôt, d'une adolescente lors d'une soirée d'Halloween. Que s'est-il passé ce soir-là ? Et laquelle des cinq personnes présentes lors du drame est coupable ?

Dans ce nouveau roman à la tension permanente, Richard Montanari nous met sur la piste de deux coupables, l'un dans le passé, l'autre dans le présent. Avec une perversité digne de celle de son personnage, il nous fait entrer dans l'esprit du tueur sans jamais révéler son identité. Il est pourtant l'un des protagonistes principaux de l'enquête de Nick : au lecteur de deviner lequel avant un final qui restera dans toutes les mémoires.

Ma lecture :

Je ne suis pas une habituée des thrillers, et c'est grâce à l'opération Masse Critique proposée par Babelio que j'ai découvert et l'auteur et donc ce titre.

Il s'agit là d'un livre de saison, un thriller dont le récit se déroule à la période de Halloween. Deux périodes en fait puisque l'histoire s'écrit au présent et au passé, une vingtaine d'années plus tôt, lors d'une soirée où tout bascule.

Beaucoup de personnages dans ce roman, dont on ne sait pas toujours bien qui ils sont, telles Boucles Noires qui apparaît au milieu du roman. Certains d'entre eux restent à distance, tandis que l'on s'attache à Nicky, Amelia Saint-John ou sa fille, Maddie. Ces nombreux personnages se croisent, sans que le lecteur sache toujours très bien de qui l'auteur lui parle. C'est un des ressort du suspens de ce livre : l'auteur ménage son effet en n'annonçant pas immédiatement de qui il parle. La construction ne nous aide pas non puisque nous pouvons changer de personnage entre deux paragraphes. Cela induit parfois un peu de confusion. J'avoue avoir été parfois un peu perdue et avoir dû retourner en arrière pour me souvenir de ce qui avait déjà dit sur tel ou tel.

Une fois le rythme pris néanmoins, ce polar joue bien son rôle : on enchaîne les pages avec vivacité pour découvrir l'auteur de tous ces crimes. Et les meurtres sont nombreux ici, ils s'accumulent, impliquant parfois des personnes qui ne sont pas directement concernées par la motivation première du tueur : victimes collatérales comme on disait autrefois. Et le lecteur se prend à échafauder toutes les hypothèses possibles, une bonne partie des personnages du livre finissent par être suspects. Richard Montanari sait prendre son lecteur par surprise et enchaîne les rebondissements.

Cependant, même si j'ai englouti la dernière moitié du livre entraînée par toutes ces péripéties, je n'ai pas été pleinement suspendue à la plume de l'auteur. Son écriture manque de densité selon moi, elle n'était pas assez puissante. Comme le récit de manière générale qui, si il fonctionne, ne laisse pas suffisamment de traces chez le lecteur. Je dirais qu'il y a la méthode, la trame, mais pas ce style qui en ferait un livre marquant. Il semble que ce titre soit le second roman (paru en 1998 aux États Unis) de Richard Montanari, ce qui me donne envie de regarder ce qu'il a fait de plus récent.

D'autres avis chez Claude, MagXav ou chez Unwalkers.

Merci à Babelio et aux Éditions du Cherche Midi pour cette découverte.

**********

Voici ma 6ème lecture pour cette rentrée littéraire (et donc les 1%), ainsi qu'un thriller pour le challenge de Liliba repris par Canel.

  http://delivrer-des-livres.fr/challenge-rentree-litteraire-2014/



2 commentaires:

  1. Je lis pas mal de thrillers mais je ne connais pas cet auteur.
    Bon dimanche.

    RépondreSupprimer
  2. Moi qui suis fan de polars, tu ne me tentes pas. Et puis Halloween est passé, ça tombe bien.

    RépondreSupprimer