mercredi 17 septembre 2014

Si tu meurs, elle reviendra - Maud Tabachnik

Auteur : Maud Tabachnik
 Titre : Si tu meurs, elle reviendra

Broché :  188 pages
Editeur : Flammarion jeunesse
Collection : Émotions
   Édition : 8 janvier 2014

Un polar pour ado. Encore faut-il le savoir.




Présentation de l'éditeur :

Francis O'Mara a tout perdu. Sa fille adorée, la chair de sa chair, sa fierté, sa raison d'être, lui a été brutalement enlevée. Francis se fait alors le serment de retrouver le meurtrier pour venger sa fille. Dans le fond de la nuit, au milieu d'un océan glacial, déchaîné, les vents de l'Enfer entendent sa promesse...

Ma lecture :

Autant le dire tout de suite, je n'ai pas trouvé dans ce livre ce à quoi je m'attendais. Et pour cause, il s'agit d'un roman pour adolescents alors que je pensais lire un polar sur une thématique difficile, qui m'inquiétait d'ailleurs un peu : la disparition d'un enfant.
Cette lecture m'a été inspirée par un article lu il y a déjà plusieurs mois sur un blog ami, et je n'avais pas perçu qu'il s'agit d'un polar pour adolescents. De ce fait, je m'attendais à me trouver confrontée à la douleur insoutenable d'un père qui perd sa fille et qui part en quête de son meurtrier. Finalement, si l'auteure nous entraîne bien dans cette recherche d'un chauffard criminel, elle ne s'attarde pas sur les états d'âme de ses personnages. Elle ne nie pas la souffrance, mais je ne suis pas parvenue à la ressentir réellement. Je n'ai pas eu de réelle compassion pour les parents de Patricia. Le comportement du père est excessif, on le comprend, mais on ne partage pas avec lui cette révolte, ce désespoir. La douleur de la mère est presque niée, en tout cas peu explorée.

Si l'on sait à quoi s'attendre, ce roman est pourtant riche. Le thème abordé et la façon dont il est traité, la description du pays où se déroule le récit, l’Écosse, l'environnement social et les relations humaines, le pouvoir des grandes multinationales peu soucieuses des conditions de travail ou de l'environnement, l'argent qui permet de tout acheter... jusqu'à la rencontre entre le père de Patricia et le meurtrier de celle-ci.

En conclusion, j'ai été déçue par ce récit car il ne correspondait pas à ce que j'en attendais. Goûtant peu les romans pour ados, j'ai été agacée de voir que rien sur la couverture ne m'alertait sur le récit que j'allais découvrir. Si je l'avais acheté en librairie, il est probable que je l'aurai trouvé au rayon Jeunesse. Mais l'ayant trouvé sur un Salon, où j'ai d'ailleurs eu l'occasion de croiser l'auteure, tout à fait charmante, rien ne le mentionnait. Un autre titre m'attend, pour adultes, qui j'espère, me permettra de préciser mon jugement.

D'autres avis chez Argali, amatrice de la littérature jeunesse, Paikanne, Mya Books, Rayon passion, Lirado ou chez Parfum de livres.

**********

http://biblimaginaire.blogspot.fr/

2 commentaires:

  1. J'avais été assez perplexe. Pour le public visé, je connais cette colection pour ados donc je n'ai pas été surprise
    http://www.milleetunefrasques.fr/2014/02/si-tu-meurs-elle-reviendra-maud-tabachnik/

    RépondreSupprimer
  2. Je comprend eta déception. Au vu du nom de l'auteure, j'aurais pensé à un polar également.

    RépondreSupprimer