samedi 1 mars 2014

Les lunes de Jupiter - Alice Munro



Auteur : Alice Munro
 Titre : Les lunes de Jupiter

Broché :  355 pages
Editeur : Points
  Edition : avril 2013

Rendez-vous manqué...




Présentation de l'éditeur :

Comment vider des dindes peut marquer à jamais une jeune fille de 14 ans... Comment un cadeau simple et doux comme un sac de petites algues peut réchauffer un coeur désespéré... Douze nouvelles composent des portraits de femmes qui, sous une apparence fragile, cachent souvent un caractère étonnant et courageux. Avec lucidité, elles affrontent la vie, ses joies et ses peines, ses luttes et ses déceptions.

Ma lecture :

Au regard du temps passé à lire ce recueil de nouvelles, je mentirais en me montrant enthousiaste. J'ai peu l'habitude de lire des nouvelles et celles-ci m'ont paru d'un abord difficile.

L'écriture de Mme Munro, à qui le prix Nobel de littérature fut attribué en octobre 2013, est d'une grande qualité : limpide, précise, ciselant le caractère de chacune des femmes traversant ce recueil. Alice Munro parvient à décrire avec beaucoup de précision et de réalisme les personnages de ces nouvelles, ainsi, et c'est essentiel ici, que leur environnement. Le Canada est omniprésent. On le sent à chaque page, à travers le climat rude, la beauté de la nature, la force des éléments naturels, la grande présence de l'eau et la contrainte des distances.

Canada - Comté de Huron


Ce que l'auteur nous présente ici, ce sont des histoires de femmes. Des femmes ordinaires, qui ont dû composer avec les évènements et le hasard des rencontres. On sent à la fois la soumission de ces femmes face à leur condition, à leur famille et à leur destin. En couple ou seule, jeunes ou plus mûres, avec ou sans enfants... toutes sont différentes mais toutes m'ont parues extrêmement dociles face à leur existence. Et malgré tout, dans leurs discours et leurs regards, on perçoit une grande sagacité quant à l'analyse des fils qui sous-tendent leur destinée. Elles sont parfois cyniques, rebelles, nostalgiques ou pleines d'espoir et de rêves. Tout cela en fait des femmes pleines de vie et inscrite dans leur époque. Ces tableaux sont agréables à regarder, très profonds... De véritables témoignages en l'honneur des femmes, de celles que l'on rencontre tous les jours, la mère, l'amie ou l'inconnue dans son uniforme de caissière, de libraire ou d'enseignante.

Et pourtant, je n'ai pas accroché. J'ai eu un mal fou à en finir la lecture. En fait, ces nouvelles dépeignent des caractères et une époque, un pays et des contradictions. Mais il n'y a jamais d'intrigue, aucune chute. Jamais je ne suis pas parvenue à me laisser bercer par le récit sans en attendre autre chose que ce qu'il me donnait. J'ai toujours eu le sentiment que Mme Munro m'abandonnait là, au beau milieu d'une histoire que j'aurais aimé poursuivre. Toutes ces femmes qui se questionnent ne trouvent jamais de réponses. On les abandonne au retour d'une promenade ou après un dîner sans savoir si elles vont choisir d'agir et essayer de changer un peu le cours de leurs existences. Bref, je me suis sentie frustrée.

Peut-être devrais-je les relire, sachant parfaitement ce qui m'attend à l'issue de chacune d'elles, pour en saisir pleinement le contenu, les atmosphères et les sentiments... Un second livre d'Alice Munro m'attend, Fugitives, qui devra encore patienter un peu...

Canada - Toronto



**********

Une lecture à inscrire au challenge de Gwen, Nobel 2013-2014. Il s'agit également de ma participation pour le Blogoclub et le challenge Lire sous la contrainte proposé par Phil. C'est enfin, une plume au féminin.









10 commentaires:

  1. J'avais d'emblée écarté les nouvelles, genre que je n'aime pas du tout, pour me tourner vers son nique roman....sans plus de succès.
    Cet auteur n'est pas pour moi.

    RépondreSupprimer
  2. C'est effectivement une écriture qui campe des atmosphères plus que des récits ou des portraits. Cette façon d'aborder les choses, même si elle ne fait pas partie de mes favorites m'a semblé ici très bien menée.

    RépondreSupprimer
  3. Je ne connais pas cette auteure mais j'aime les nouvelles, pas toutes, il faut qu'elles aient une chute inattendue.
    Merci pour ta participation et bon weekend.

    RépondreSupprimer
  4. Dans sa toute première nouvelle que j'ai lue, elle semble cultiver l'art de la chute.

    RépondreSupprimer
  5. Fugitives me semble proche du recueil que tu as lu au niveau des personnages et de l'ambiance. Tu as intérêt en effet à attendre un peu avant de le lire.

    RépondreSupprimer
  6. Je viens de recevoir en cadeau "Fugitives". Tu me fais peur, là.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

      Supprimer
    2. Sylire a choisi ce titre pour le Blogoclub et elle a beaucoup apprécié... A la lecture des billets des uns et des autres, les avis sont partagés. A découvrir donc ;-)

      Supprimer
  7. Je n'ai lu que "Castle rock" et mon avis est assez mitigé, j'ai aimé la première partie du roman après j'ai été moins séduite !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les avis semblent plutôt mitigés dans l'ensemble...

      Supprimer